Etude des spumaretrovirus de primates : analyse comparative des isolats de chimpanzes sfv-6 et sfv-7 et du prototype humain hfv. structure et fonction promotrice des ltrs

par JULIE DE CELIS KOSMAS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de RODICA EMANOIL RAVIER.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les spumaretrovirus, ou virus foamy, constituent un des sept genera de la famille taxonomique des retroviridae. Si l'isolat humain hfv fut le premier retrovirus mis en evidence chez l'homme, son etude moleculaire n'a ete abordee que tres recemment. L'authenticite de hfv en tant que retrovirus humain est l'objet d'un debat deja ancien, certains auteurs y voyant depuis sa decouverte un contaminant de culture ou le resultat d'une infection accidentelle par un virus de chimpanze (sfv-6) avec lequel il presente une serologie croisee. C'est dans ce contexte et a la suite de travaux realises dans notre laboratoire que se situe la premiere partie de notre travail. Nous avons entrepris une etude plus complete des isolats de chimpanzes en l'etendant a un autre serotype, sfv-7. L'analyse moleculaire de ces deux isolats, a differents niveaux de leur cycle replicatif, a permis de confirmer certaines des caracteristiques de hfv et de les etendre aux virus foamy des primates. Nous avons ensuite obtenu des clones recombinants entiers qui se sont reveles infectieux. Ils nous ont permis de cloner les sequences codant pour le transactivateur viral ainsi que celles du ltr et du promoteur interne. Nous avons montre, par transfection transitoire, que ces elements promoteurs sont actifs et fortement dependants du transactivateur viral. De plus, nos resultats indiquent une parfaite transactivation croisee entre les deux isolats de chimpanze et hfv. Ces resultats, ainsi que l'analyse de la sequence nucleotidique de certaines regions du genome de ces isolats, nous ont permis d'emettre certaines hypotheses concernant les relations existant entre hfv et les isolats foamy du chimpanze. Enfin, dans le cadre d'une etude de la variabilite des ltrs, nous avons mis en evidence plusieurs types de ltrs dans les formes provirales de hfv, differant entre elles par des deletions touchant la region u3. Ces deletions sont bordees de courtes repetitions directes. Nous avons propose un mecanisme de glissement de brin pendant la synthese de l'adn proviral, impliquant ces repetitions, pour expliquer la formation de ces deletions. Par ailleurs, il apparait clairement que les formes deletees sont majoritaires lors d'infections chroniques en culture cellulaire. Nous avons confirme, par l'etude du statut du ltr viral chez des lapins infectes en long terme par hfv et chez des patients presentant des marqueurs d'infection spumaretroviraux, que des formes provirales deletees sont preferentiellement associees a un etat d'infection persistante in-vitro comme in-vivo. Ceci pose le probleme de leur implication dans l'etablissement et/ou le maintien d'une persistance virale lors d'infections par hfv.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 301 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.