Etude petrologique des peridotites des massifs de maqsad et wuqbah, ophiolite d'oman

par FREDERIC QUATREVAUX

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J. GIRARDEAU.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail presente les resultats d'analyses petrologiques realisees sur les peridotites de deux massifs ophiolitiques de l'ophiolite d'oman, les massifs de maqsad et de wuqbah. Le massif de maqsad est une zone dans laquelle un diapir mantellique a ete reconnu (nicolas et al. , 1988 ; ceuleneer et al. , 1988). Dans ce diapir, les structures du flux asthenospherique materialise par les foliations et les lineations passent d'une position verticale depuis le cur, jusqu'a une attitude horizontale en allant vers la peripherie. D'un point de vue chimique, les harzburgites sont toutes residuelles (olivines riches en mg et spinelles riches en cr), alors que les dunites (en bouffees et massives) apparaissent dans leur ensemble moins residuelles que les harzburgites. Certaines dunites montrent de forts enrichissements en ti dans le spinelle et en fe dans l'olivine, notamment. Certaines caracteristiques chimiques (teneurs en mg de l'olivine et en cr du spinelle) suggerent que la plupart des dunites se sont formees a partir de harzburgites par fusion incongruente des orthopyroxenes due au passage de liquides sous-satures en silice ou de fluides hydrates. Le massif de wuqbah est un massif dans lequel une structure avec des foliations et des lineations verticales proche de celle du diapir de masqad a ete cartographiee. Cette structure delimite une zone elliptique allongee dans la direction n110. Les foliations forment un coin, devenant de moins en moins pentees en s'eloignant de l'axe de cette structure perpendiculairement a sa direction. La configuration de cette zone illustre la remontee d'un coin d'asthenosphere se propageant vers l'ouest-nord-ouest, hypothese compatible avec l'existence d'un propagateur deja suggeree par mcleod et rothery (1992) apres l'etude des relations entre le complexe filonien et les gabbros sous-jacents. La chimie des roches de ce massif (harzburgites et dunites) est globalement residuelle avec cependant quelques cas ou l'on observe des enrichissements en ti du spinelle et en fe de l'olivine, mais de facon moins importante et plus localisee qu'a maqsad


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 536 P.
  • Annexes : 491 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.