Sur les champs magnetiques primordiaux

par DAVID LEMOINE

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Daniel Gerbal.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les galaxies spirales sont dotees d'un champ magnetique de faible amplitude mais coherent sur de grandes echelles spatiales. Son existence est attribuee a l'amplification d'un faible champ initial sous l'action d'une dynamo galactique. L'origine du champ magnetique initial demeure cependant incertaine: nous considerons dans cette these la possibilite que celui-ci ait ete produit dans un passe recule, anterieurement a la formation des galaxies. Nous etudions en premier lieu la suggestion de tajima et al. (1992), selon laquelle le champ magnetique primordial resulte de fluctuations thermiques dans le plasma electron-proton (avant la recombinaison de l'hydrogene) ou electron-positron (avant la nucleosynthese primordiale). Il est montre que les conclusions de tajima et al. Quant a l'existence de fortes fluctuations magnetiques a l'epoque de la nucleosynthese sont erronees. D'autre part, le champ produit est coherent sur de trop petites echelles. Nous considerons ensuite la possibilite suggeree par turner et widrow (1988) d'amplifier des fluctuations electromagnetiques durant une periode d'inflation, en couplant le champ de jauge a un champ scalaire, le dilaton, dont l'existence est predite par les theories de supercordes. Le champ magnetique resultant est encore une fois tres faible. Finalement, les recentes observations du fond cosmique de rayonnement diffus obtenues par le satellite cobe sont utilisees pour contraindre l'intensite d'un eventuel champ primordial. Les limites deduites de ces observations sont, dans certains cas, extremement severes et eliminent la classe de modeles ou le champ est genere lors de l'inflation

  • Titre traduit

    Primordial magnetic fields


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 P.
  • Annexes : 163 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) LEM
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.