Le cancer sur endobrachyoesophage. Marqueurs et mecanismes de cancerisation de la muqueuse de barrett. Morphologie et facteurs pronostiques du cancer

par JEAN-FRANCOIS FLEJOU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de François Potet.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le but de ce travail etait, a partir d'une serie de cancers sur endobrachysophage (oesophage de barrett), d'ameliorer la connaissance des mecanismes moleculaires de cancerogenese de la muqueuse de barrett, pour chercher des marqueurs du risque de cancer complementaires de la dysplasie, et de preciser les caracteristiques morphologiques et les facteurs pronostiques du cancer sur endobrachysophage. L'etude du gene suppresseur de tumeur tp53 et de la proteine p53 a ete realisee par des techniques de biologie moleculaire et d'immunohistochimie. Les mutations du gene tp53 sont tres frequentes et precoces au cours de la cancerisation de la muqueuse de barrett ; il ne s'agit pratiquement que de transitions nucleotidiques qui s'accompagnent d'une expression anormale de la proteine p53. Aucune mutation du gene k-ras n'a ete trouvee, malgre l'emploi d'une technique de biologie moleculaire sensible pour la detection de ces mutations. Aucun phenomene d'instabilite genetique acquise n'a ete mis en evidence dans les cancers ou dans la muqueuse de barrett. Les alterations du gene tp53 sont un evenement crucial dans le developpement des cancers sur endobrachysophage, qui pourrait etre recherche lors de la surveillance des malades. Elles s'integrent dans un schema general de cancerogenese de la muqueuse de barrett dans lequel les modifications de la proliferation cellulaire et l'apparition d'une adn-aneuploidie sont egalement des evenements precoces, alors que les modifications du bras long du chromosome 5 sont plus tardives. Nous avons analyse les caracteristiques morphologiques d'une large serie de cancer sur endobrachysophage, et montre que le pronostic des cancers dependait du degre d'infiltration de la tumeur dans la paroi et des metastases ganglionnaires. L'expression de la proteine p53 ne constitue pas un facteur pronostique defavorable, alors que l'expression de l'oncogene c-erbb2 et l'existence d'une adn-aneuploidie permettent de definir des sous-groupes de cancers de mauvais pronostic


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 P.
  • Annexes : 565 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.