Histone h1 : purification, etude du mecanisme d'induction par le butyrate de sodium dans les cellules htc

par Laurence Cuisset

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. DELPECH.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'histone h1 est un variant de l'histone h1 retrouve chez les vertebres dans les tissus differencies ou a faible taux de divisions cellulaires. Dans des cellules en culture, le gene h1 peut etre induit par differents composes, dont le butyrate de sodium. Nous avons etudie les effets du butyrate de sodium sur l'expression de l'histone h1, a la fois au niveau transcriptionnel et traductionnel. Le modele utilise est celui de cellules en culture issues d'un hepatome de rat (lignee htc), qui se bloquent en phase g1 du cycle cellulaire lorsqu'elles sont cultivees pendant 24 heures en presence de butyrate. Nous avons montre que le butyrate de sodium induit l'histone h1 dans cette lignee, vraisemblablement en activant la transcription du gene, et que cette activation ne requiert pas la synthese d'une nouvelle proteine. Afin d'etudier plus en detail la proteine h1, nous avons developpe une technique rapide d'analyse quantitative de l'histone h1, qui comprend une extraction proteique en milieu acide et une chromatographie de 16 minutes sur hplc, qui permet la separation de l'histone h1 des autres sous-types d'histones h1. L'identification de l'histone h1 a ete confirmee par western blot en presence d'un anticorps monoclonal. Notre technique nous permet de quantifier l'induction de l'histone h1 dans les cellules en culture lors du traitement par le butyrate de sodium. Nous avons ainsi montre que la synthese de la proteine augmente avec le temps de traitement, et qu'au cours du cycle cellulaire l'arnm h1 est exprime en fin de phase s. La proteine h1 est principalement synthetisee vers la fin de la phase s et le debut de la phase g2. Le butyrate de sodium provoque rapidement une augmentation importante de la quantite d'arnm h1 a tous les stades du cycle cellulaire et n'a aucun effet direct sur la synthese de la proteine. L'ensemble de ces resultats montre que le butyrate de sodium agit rapidement sur la quantite d'arnm h1, mais n'exerce pas d'effet direct sur la traduction de la proteine. A l'aide d'inhibiteurs de kinases et de phosphatases, nous avons cherche a elucider le mode d'action du butyrate de sodium. Nous avons montre qu'il agit sur le niveau d'expression des genes h1 et c-myc par un mecanisme faisant intervenir une serine-threonine-phosphatase, vraisemblablement de type pp1


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 P.
  • Annexes : 219 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.