Etude quantitative et fonctionnelle du cd36 exprime par les plaquettes sanguines humaines. Application aux syndromes myeloproliferatifs

par Valérie Thibert

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de C. LEGRAND.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La glycoproteine iv (gpiv) ou cd36, de mr 88 000, est une glycoproteine majeure de la membrane plasmique plaquettaire impliquee dans les phenomenes d'adhesion et d'agregation. Notre travail a consiste en des etudes quantitatives et fonctionnelles du cd36 des plaquettes humaines. La premiere etape a ete la mise au point d'une technique d'immunocapture du cd36 contenu dans des lysats plaquettaires par l'utilisation d'un anticorps monoclonal anti-cd36 (fa6-152). Nous avons ainsi pu etudier l'interaction du cd36 avec son ligand physiologique potentiel, la thrombospondine (tsp), proteine adhesive de mr 450 000, secretee des granules alpha au cours de l'activation plaquettaire. La liaison de la tsp purifiee et radiomarquee au cd36 ainsi immobilise est inhibee par un anticorps monoclonal anti-tsp (maii) dirige contre la partie n-terminale de la tsp. Cet anticorps inhibe egalement l'expression de la tsp a la surface des plaquettes activees et l'agregation plaquettaire. Cette technique nous a egalement permis d'effectuer le dosage radioimmunologique du cd36 plaquettaire. Les plaquettes de sujets sains contiennent environ 28 000 6 000 molecules de cd36. Dans les syndromes myeloproliferatifs (smp), pathologies frequemment associees a des manifestations thrombotiques, le cd36 est significativement augmente de 2 a 3 fois mais cependant, l'expression de la tsp sur les plaquettes activees de ces patients n'apparait pas augmentee. L'expression d'autres glycoproteines impliquees dans l'adhesion ou l'agregation plaquettaire, comme les complexes gpib-ix ou gpiib-iiia n'etant pas modifiee, le cd36 constitue donc un marqueur plaquettaire specifiquement augmente dans les smp. Recemment, il a ete m ontre que le cd36 etait associe avec des proteines tyrosine kinases cytosoliques. Dans la derniere partie de ce travail, nous avons demontre que plusieurs anticorps monoclonaux anti-cd36 etaient capables d'induire une activation conduisant a l'agregation et la secretion plaquettaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 P.
  • Annexes : 248 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.