Analyse génétique de la différenciation du sexe chez le mouton

par Emmanuel Payen

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marc Fellous.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    Chez les mammifères, le gène SRY, localisé sur le chromosome y, code pour le facteur primaire du déterminisme testiculaire (tdf). Des modifications dans la séquence du gène ont été associées à des pathologies de la différenciation du sexe (hommes xx et femmes xy). Afin de rechercher d'autres gènes, impliqués dans la cascade de la différenciation du sexe, il était nécessaire d'utiliser un modèle animal. Chez le mouton, les structures morphologiques des gonades aux stades foetaux sont connues. D'autre part, l'intervalle de temps nécessaire a la différenciation du testicule est large (environ 10 jours). Nous avons donc choisi d'étudier les gènes de la cascade de la différenciation du sexe chez cet animal. Le gène SRY ovin contient une boîte HMG et code pour une protéine putative de 240 aminoacides. En comparant ce gène a celui de différents membres de la famille des bovidés, nous avons confirmé que le domaine le plus conservé du gène est la boîte HMG. Il ne contient pas d'intron et la transcription est initié au niveau de trois regions promotrices distinctes. L'expression transcriptionnelle est détectable par rt-pcr pendant au moins vingt jours, avant et après la formation des tubes séminiferes. Pour complèter la caractérisation du modèle animal, nous avons analysé l'expression de gènes impliqués dans la cascade de la différenciation du sexe. Wt1 (wilms'tumor gene 1), zfx/y (zinc finger gene des chromosomes x et y) et sf1 (steroidogenic factor 1) sont exprimés dans les crètes génitales et les gonades différenciées males et femelles. L'hormone anti-mullerienne et l'aromatase sont présentés exclusivement dans le testicule et l'ovaire foetaux respectivement. Nous envisageons aujourd'hui de définir les régions régulatrices du gène SRY ovin par des experiences de transfection de cellules de sertoli et de caractériser le ou les gènes cibles de SRY par des techniques différentielles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (240 p.)
  • Annexes : 361 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS (1995) 145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.