La bacterie cellulolytique clostridium thermocellum etude du gene celg et de son produit, l'endoglucanase celg etude de proteines de la surface cellulaire

par Marc Lemaire

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. BEGUIN.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Clostridium thermocellum est une bacterie anaerobie et thermophile degradant efficacement la cellulose. Son systeme cellulolytique est constitue d'un complexe multienzymatique de haute masse moleculaire, appele cellulosome. Ce complexe est compose de sous-unites catalytiques associees a une proteine d'echafaudage qui sert aussi de facteur d'adherence a la cellulose. Les composants du cellulosome sont particulierement difficiles a purifier du fait de la grande stabilite du complexe et du nombre eleve d'enzymes de specificites voisines qui le composent. Le clonage des genes codant pour les sous-unites du cellulosome dans escherichia coli permet de contourner cet obstacle. Le travail effectue a d'abord porte sur la determination de la sequence nucleotidique du gene celg qui code pour l'endoglucanase celg. L'enzyme a ete surproduit chez e. Coli, purifie et caracterise. Des anticorps diriges contre celg ont permis de localiser le polypeptide dans le cellulosome. La deuxieme partie de cette these concerne la localisation de proteines possedant des determinants baptises segments slh (s-layer homology), que l'on retrouve dans des proteines de couche s d'autres bacteries. Les couches s sont des reseaux proteiques paracristallins recouvrant la surface de nombreuses bacteries. Les proteines olpa et olpb ont ete localisees a la surface de c. Thermocellum par des techniques biochimiques et par microscopie electronique. Les segments slh sont responsables de l'attachement de ces proteines dans l'enveloppe cellulaire. Ceux-ci sont capables de se fixer sur le peptidoglycane et d'interagir entre eux et avec un compose de 26-28 kda de l'enveloppe cellulaire. La proteine olpa sert vraisemblablement a ancrer des exoenzymes a la surface de c. Thermocellum. La derniere partie concerne la caracterisation preliminaire de la couche s de c. Thermocellum. Les bacteries sont recouvertes d'un reseau a symetrie hexagonale dont le protomere est une glycoproteine de 130 kda


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 P.
  • Annexes : 441 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.