Recherche d'objets galactiques sombres par effet de microlentille gravitationnelle

par BRUNO LAURENT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de L. MOSCOSO.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis les annees 30 les astrophysiciens sont confrontes au probleme de la matiere sombre dans l'univers. Plusieurs indices font penser que la matiere sombre galactique pourrait etre formee de baryons sous la forme d'objets massifs et compacts, le plus vraisemblablement des naines brunes. Ces objets, composes d'hydrogene et d'helium mais trop legers pour devenir des etoiles, et s'ils existent en quantite suffisante, sont detectables par les effets de microlentille gravitationnelle qu'ils peuvent induire sur des sources extragalactiques. Dans cette optique, le programme d'observation eros a surveille pendant 4 ans le grand nuage de magellan (galaxie voisine de la notre) a l'aide de plaques photographiques. Une premiere analyse morphologique des donnees recueillies avait mene en 1994 a la mise en evidence de 2 possibles effets de microlentilles gravitationnelles. Apres un rappel theorique qui situe la place d'eros dans le domaine de la matiere sombre, nous decrivons les moyens mis en uvre pour obtenir les variations dans le temps de la luminosite des millions d'etoiles de notre base de donnees. Nous presentons de plus un nouvel algorithme d'analyse. Traitant les memes 3 annees de donnees, ce second algorithme presente une sensibilite globale au signal recherche plus grande (d'apres la simulation decrite parallelement). L'accroissement de l'efficacite de detection est surtout sensible dans la gamme des objets sombres de faible masse (10#-#4-10#-#2 masse solaire). Les deux analyses independantes selectionnent les 2 seuls memes evenements. Une analyse photometrique et spectroscopique plus precise des 2 objets mis en evidence est detaillee. Elle revele qu'un des objets est en fait une etoile variable (un systeme binaire a eclipse), ce qui jette un doute serieux pour cet objet sur l'interpretation en termes gravitationnels de la variation lumineuse observee. Avant de conclure nous decrivons les difficultes rencontrees pour traiter la quatrieme annee de donnees. Et nous concluons en imposant une limite superieure sur la fraction massique du halo galactique pouvant etre constitue d'objets compacts dans le domaine de masse auquel est sensible eros

  • Titre traduit

    Search for dark galactic objects through microlensing


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 P.
  • Annexes : 113 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-012777
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.