Les proteines tyrosine kinases impliquees dans l'activation des lymphocytes t

par ROBERT WEIL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-L. VIRELIZIER.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Certaines proteines tyrosine kinases cytoplasmiques specifiques des lymphocytes t telles la p56#l#c#k, la p59#f#y#n#t et la zap-70 jouent un role clef dans l'activation des cellules t. Comme tous les membres de la famille src dont elle fait partie, la p56#l#c#k possede des domaines structuraux tres fortement conserves dont certains ont des effets fonctionnels regulateurs. Ainsi, la phosphorylation de la tyrosine 505 situee a son extremite carboxyl-terminale permet son interaction avec un domaine plus interne, le domaine sh2, et a pour consequence une suppression de l'activite catalytique de la p56#l#c#k. Par consequent, la mutation du residu tyrosine 505 par une phenylalanine est responsable de l'activite constitutive de la p56#l#c#k. L'expression de cette molecule (lck f505) dans des hybridomes t murins cd4-cd8 (bi-141) donne lieu a une augmentation des phosphorylations sur des residus tyrosine intracellulaires apres stimulation du tcr (abraham et al. , 1991, nature 350, 62-66). Dans les cellules t au repos, des mecanismes independants de la phosphorylation de la tyrosine 505 sont responsables de la regulation negative de l'activite de la p56#l#c#k. En effet, nous avons constate premierement que les domaines sh3 et sh2 possedaient un role dans ce controle negatif. Nous avons observe deuxiemement que les phosphatases lymphocytaires specifiques des residus tyrosine contribuaient aussi a inhiber l'activite catalytique de la p56#l#c#k. Ainsi, la dephosphorylation du site majeur d'autophosphorylation de la p56#l#c#k, la tyrosine 394, est en partie responsable de cet effet. La zap-70 est un des substrats majeurs de la p56#l#c#k. Cette proteine fait partie de la famille syk et est recrutee au niveau du tcr apres l'activation des lymphocytes t. Nous nous sommes interesse a la regulation de la zap-70 par les proteines kinases de la famille src. Nous avons observe que l'expression cellulaire de formes actives de lck ou fynt augmente la phosphorylation induite par la stimulation du tcr de la zap-70 ainsi que son association avec des composants du tcr. Nous avons reproduit ces resultats apres co-agregation du cd4 avec le tcr dans des cellules bi-141 exprimant cd4. Notre travail demontre aussi qu'il existe deux fractions distinctes de la zap-70 dans les cellules t activees: une fraction liee au tcr et une fraction liee a une proteine non identifiee de 120 kda aussi phosphorylee sur des residus tyrosine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 P.
  • Annexes : 508 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.