Transfert d'electron et rupture de liaison : dichotomie mecanisme sequentiel/mecanisme concerte. reactivite electrochimique de composes a liaisons carbone-halogene, azote-halogene et soufre-carbone

par Marc Robert

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de C. ANDRIEUX.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans beaucoup de processus redox intervenant dans les systemes chimiques et biologiques, un premier transfert d'electron est associe a une rupture de liaison. La reactivite obtenue et la chimie potentielle sont completement differentes suivant que ces deux actes sont distincts ou non. La rupture reductrice de liaisons carbone-halogene, azote-halogene et soufre-carbone a ete etudiee par des methodes electrochimiques directes en solvant polaire aprotique dans plusieurs familles de composes (n-halogeno sultams et sels de diarylalkyl sulfonium principalement). Ces series de molecules nous ont permis de mettre en evidence les facteurs gouvernant la competition entre les deux voies de reduction et d'observer des changements de mecanisme a l'interieur de chaque famille. Ces facteurs sont lies d'une part a la structure moleculaire (energie de la liaison rompue, energie de l'orbitale lumo et potentiel d'oxydation du groupe partant), et dependent d'autre part de la force motrice mise en jeu (ie de l'energie de l'electron supplementaire) ainsi que des interactions solvant-solute. Dans chaque cas, la cinetique et la thermodynamique de la reaction ont ete explicitees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 P.
  • Annexes : 114 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.