Phylogenie des ongules basaux : l'evolution du complexe dentaire (morphologie des dents jugales superieures) chez les condylarthres du cretace superieur a l'eocene et l'emergence des cetaces (ungulata, mammalia)

par LEANDRO DE OLIVEIRA SALLES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. TASSY.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    On emet une hypothese cladistique dans le but d'avoir une meilleure comprehension du contexte phylogenetique concernant les relations entre les ongules basaux. Le complexe dentaire d'un ensemble de 82 taxons terminaux est etudie a travers d'un examen detaille de la morphologie des dents jugales superieures. 77 caracteres sont formulees. Apres une analyse de parcimonie du type branching swapping (du logiciel hennig86) et l'application de l'algorithme de ponderation successive, un arbre de consensus strict avec un ci de 56 et un ri de 84 est obtenu. Cet arbre contient une zone basale de 10 taxons terminaux tout en encluant a la partie vraiment basale les trois genres consideres de maniere a representer les lipotyphla, plesiadapiformes et rodentia, avec la monophylie des ungulata soutenue par le clade 127. Entre les ongules places a la base de cet arbre sont presents les genres carcinodon, protungulatum, oxyprimus, mimatuta et autres. Les clades majeurs hypothetises sont les suivant: clade 120: les artiodactyles ; clade 121: les periptychides ; clade 119: mioclaenides, didolodontides, litopternes, lousinines, phenacodontines et perissodactyles ; clade 118: les arctocyonides, paroxyclaenides et cetes (certains arctocyonides, triisodontines, mesonychides et cetaces)

  • Titre traduit

    Basal ungulate interrelationships (upper cretaceous-eocene condylarths): the evolution of the dental morphology (ungulata, mammalia)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,644 P.
  • Annexes : 125 REF.

Où se trouve cette thèse ?