Spectroscopie astronomique infrarouge par fibres optiques et detecteurs bidimensionnels

par Richard Dallier

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Paul Felenbok.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les observations spectroscopiques en astronomie infrarouge requierent classiquement un refroidissement total de l'instrument a des temperatures cryogeniques afin de limiter la contribution de l'environnement chaud au bruit de fond. Cependant, des lors qu'on se limite a des longueurs d'onde inferieures a 1. 8 microns, il n'est plus obligatoire de refroidir l'appareil, le facteur de bruit dominant devenant alors l'emission de l'atmosphere, dont la contribution principale est repartie dans les raies de la molecule oh. Il apparait ainsi possible de generaliser a l'infrarouge des techniques jusqu'ici employees exclusivement dans le visible, comme le couplage du spectrographe au telescope a l'aide de fibres optiques, avec toute la souplesse d'emploi qu'autorise ce type d'appareil. Nous avons realise trois versions d'un spectrographe infrarouge a fibres optiques, isis ir, premier instrument base sur ce principe. La derniere version utilise un faisceau anamorphoseur permettant la spectroscopie a basse et moyenne resolution en mode bidimensionnel, et fonctionne au telescope canada-france-hawaii. Apres une etude theorique du contexte general (sources de bruit de fond et revue des differents materiaux), nous presentons les etapes successives de la realisation de ce projet. Puis nous detaillons quelques-uns des resultats instrumentaux et astrophysiques obtenus, notamment une bibliotheque complete de spectres d'etoiles en bande h devant permettre une analyse de la population stellaire des regions centrales des galaxies actives, ainsi qu'un echantillon de spectres galactiques servant de base a cette etude


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 P.
  • Annexes : 137 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) DAL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TDallier
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.