La formation du sentiment d'identité sexuelle chez le transsexuel

par Paulo Roberto Ceccarelli

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Sophie de Mijolla-Mellor.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le transsexualisme pose à la psychanalyse de nombreux défis tant théoriques que cliniques. Les tentatives de définir cette problématique, d'en éclaircir la genèse, ainsi que les réponses proposées - thérapie, psychanalyse, traitement médico-chirurgical - sont loin de faire l'unanimité. Après un bref détour par la biologie pour comprendre ce qui détermine, pour cette discipline, le sexe du sujet, la question de la différence des sexes et de la distinction du genre est débattue. Les catégories du masculin et du féminin ne sont pas des phénomènes naturels lies a une "essence" issue d'un quelconque déterminisme biologique: ces sont des notions a ranger du cote des représentations sociales qui informent les conduites dans un espace social organise. Dans cette perspective, la célèbre affirmation de Freud: "l'anatomie c'est le destin", doit être repensée. En s'appuyant sur le référentiel théorique de la psychanalyse, on analyse l'étroite dépendance de la notion d'identité aux processus identificatoires, ainsi que l'importance des désirs des parents et de la place de l'enfant dans l'économie libidinale familiale dans l'établissement de l'identité sexuelle du sujet. Ces bases lancées, en se basant sur la clinique, on montre que l'identité sexuelle peut être "imposée" à l'enfant, "future transsexuel", qui n'a d'autre solution que de l'accepter pour exister psychiquement. Les aspects juridiques et médicaux sont aussi évoqués: le transsexualisme nous invite à réfléchir bien plus a la normalité qu'à la pathologie.

  • Titre traduit

    The construction of sexual identity in the transsexualism


  • Résumé

    A Transsexualism challenges psychoanalysis from both a theoretical and clinical point of view. The attempts to define this phenomenon, to understand its origins as well as the therapeutic suggested - therapy, psychoanalysis, medical treatment - are far from being generally accepted. After some considerations from the biological viewpoint of defining sex, the problem of sex difference and gender distinction is debated. The concepts of masculine and feminine are neither "natural" phenomena nor biologically determined: these are terms completely dependent on the cultural environment from which they are derived. From this point of view, the famous Freud statement: "anatomy is destiny" should be reevaluated. Based on the psychoanalytical theory, the close dependence of identity to the identificatory process will be analyzed. The parents' wishes as well as the place of the new-born in the family's libidinal economy are of fundamental importance in the construction of the individual's sexual identity. Based on clinical material, it is shown that sexual identity can be "imposed" upon the child. The so-called transsexual "choice" appears to have been the only solution that the child of the past was able to find in order to assure his her psychic survival. Some medical and law aspects will also be analyzed. Transsexualism invites us to question much more about "normality" than of pathology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4671
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.