Deuil, identite, ecriture. Les traces de la shoah dans la memoire juive en france

par ANNY ROSENMAN DAYAN

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation comparées

Sous la direction de Denise Brahimi.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail suit les traces de la shoah dans la conscience juive en france, a travers l'etude d'eouvres litteraires et cinematographiques. Cette approche a pour point de depart une interrogation quant a la capacite de la litterature et de l'ecriture a affrronter l'evenement, a en porter temognage, a en assurer la transmission. Elle pos le probleme du lien entre memoire individuelle et memoire collective, entre memoire minoritaire et memoire nationale. Elle aborde le role de l'image-film et de l'interview filmee, media ayant specifiquement contribue a la constritution, a la diffusion, a la legitimation d'une memoire juive de la guerre. Dans une premiere partie sont evoques le traumatisme provoque par la shoah, les ruptures qui s'en suivent avec la tradition religieuse juive aussi bien qu'avec les ideaux universalistes, et l'emergence de nouvelles modalites de perception et d'affirmation de l'identite juive traduites par un rapport privilegie a l'histoire et a l'ecriture. Dans une seconde partie, sont analysees en fonction de leur statut d'enonciatio n les oeuvres de sept ecrivains juifs de langue francaise : un temoin-rescape, (piorr rawicz), deux contemporains du desastre, (vercors et romain gary), un orphelin de la shoah, (georges perec), deux ecrivains appartenant a la generation-d'apres, (henri raczymow et patrick modiano). L'oeuvre d'elie wiesel est abordee dans sa dimension unitaire et reconstructrice. La derniere partie aborde les fluctuations de la memoire de vichy en france, la rupture constituee par les oeuvres cinematographiques de marcel ophuls, de mosco, de joseph losey. Elle se conclut par l'etude de shoah de claude lanzmann. Inscrit dans une duree, le travail de l'ecriture apparait ainsi intimement lie au temognage, mais aussi au travail de la memoire, du deuil, et a une reconstruction identitaire individuelle et collective.

  • Titre traduit

    Traces of the shoah in the french jewish memory. Mourning, writing, building an identity


  • Résumé

    This work addrresses the traces the shoah left in the consciousness of jews in france, through the study of writings and films. The approach centers on an interrogation concerning the ability of literature and of any kind of writing to face the event, to bear witness, to insure its transmission. It stresses the problem of the relation between individual memory and collective memory, between minority memory and national memory. It interrogates the part images and film interviews have specifically played in the process of constructing, diffusing, legitimating a jewish memory of the war. The first part is a study of the trauma caused by the shoah in the jewish consciousness and the breaks it brought about with the religious jewish tradition as well as with the universal ideals. It analyses the emergence of new ways of perception and affirmation of a jewish identity specifically expressed through historical and literary practises. In the second part, the works of seven jewish autors writing in french are analysed in chronological sequence according to their specific enonciative positions : a survivor (piotr rawicz), two contemporaries of the desaster (vercors and romain gary), an orph an of the shoah (georges perec) two second generation members (henri raczymow and patrick modiano). As to the work of elie wiesel, it is analysed in its dimension of unification and of reconstruction. The last part stresses the fluctuations of vichy's memory in frnce and the break represented by ophuls, mosco and losey's moovies. The analysis of claude lanzmann's shoah. Seves as a conclusion to this part. Thus, memory, mourning and a tentative of reconstruction of an individual and of a collective identity, appear very closely linked to the very act of writting.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995PA070074
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.