La sidération : contribution à l'étude psychanalytique du blanc dans la pensée : l'apport de Piera Aulagnier

par Yves Matisson

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Pierre Fédida.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    Certain psychoanalytical psychotherapy sessions occasionally reveal very unusual modalities of silence. Even while the perosn is talking, an impression is created that a process of falling into silence occurs within the words themselves. Silence within the word would mean the presence of something in the psyche that is forever dead. This leads to an unusual clinical hypothesis that, outside of any psychosis and perhaps in each and every individual, there exists the possibility of a genuine annihilation of the psychic (sideration) within an otherwise active though process. This could be the destruction, never linkable to any time-dated event, of sexuality in language, which usually serves as a support for speech in its capacity of evocation : a blank in thought. The psychoanalytical theory of psychosis provides no answer to such a question. On the contrary, certain descriptions of schizophrenic experience by p. Aulagnier (based on the pictogram theory) reveal a particular functioning of the psych ism : an autistic modality of speech, which could be called the entire disappearance of thought in the nucleus of the original sensory forms which produce thought. Such a problem remains relatively inaccessible to theory. Nevertheless, it diretly involves the conditions of psychoanalytical theorization and practice. Is the blank in thought, only perceptible inits negativity, a truly psychic phenomenon?

  • Titre traduit

    Sideration a contribution to the psychoanalytical study of blanks in thought based on the work of piera aulagnier


  • Résumé

    Certaiens seances de psychotherapie psychanalytique revelent parfois des modalites du silence tout a fait inhabituelles : on a le sentiment, alors meme que la personne est en train de parler, que se produit a l'interieur des mots un processus d'entree dans le silence. Le silence dans le mot signifierait la presence de quelque chose dans la psyche qui est mort a jamais. D'ou une hypothese clinique singuliere : il existerait en dehors de la psychose, et peut-etre chez tout individu, la possibilite d'un veritable aneantissement du psychique (sideration au sein d'une pensee par ailleurs active; il pourrait s'agir de la destruction, jamais reliable a un evenement chronodate, du sexuel dans le langage, ce sur quoi la parole s'appuie habituellement dans sa capacite d'evocation : un blanc dans la pensee. La theorie psychanalytique de la psychose ne permet pas de repondre a une telle question. Au contraire, certaines description de l'experience schizophrenique chez p. Aulagnier (a partir de la theorie du pictogramme) revelent un fonctionnement particulier du psychisme : une modalite autistique de la parole. Ce qu'on pourrait appeler l'entiere disparition de la pensee au coeur des formes sensibles originaires qui lui donnent naissance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (568 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18458-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3052