Enseignement des mathématiques au niveau du cycle moyen au Liban en langue maternelle ou en langue étrangère (étude comparative)

par Hussein Zeineddine

Thèse de doctorat en Didactique des mathématiques

Sous la direction de

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    The average of success in the official brevet test at the end of the intermediate cycle, does not exceed 45 % in lebanon. The usage of foreign languages in teaching the scientific courses in the intermediate cycle for students with insufficient proficiency in foreign languages, may be one of the factors behind this situation. To cope with this situation, a groupe of private schools dicided in 1982, that the arabic language should be used in all scientific sciences up to the end of the intermediate cycle, hence they raised the number foreign language credits. A comparative study, and analysis of results of a sequence of tests each involving three types of questions going in the direction of increased dependency on language was made. These tests were offered to two different populations of students, of similar socio-cultural background, and having been taught mathematics in arabic throughout the primary. Two essential conclusions were derived from this study : teaching mathematics in arabic throughout the intermediate cycle increases the chances of success in this science for students with insufficient proficiency in foreign languages, furthermore there is no risk of jeopardizing the possibility of pursuing their future education in foreign languages.


  • Résumé

    Le taux de reussite aux examens de brevet qui sanctionnent la fin du cycle moyen ne depasse pas le 45 % au liban. L'usage de la langue etrangere dans l'enseignement des matieres scientifiques au cycle moyen pour les eleves ne possedant pas suffisamment la langue etrangere pourrait etre l'un des facteurs determinant de ce contrat. Pour remedier a cette situation un groupe d'ecoles privees a decide en 1982 d'arabiser l'enseignement des matieres scientifiques jusqu'a la fin du cycle de college, elles ont par ailleurs augmente le nombre d'heures d'enseignement de la langue etrangere. Une etude comparative basee sur les resultats d'une suite de tests dont chacun comporte trois types de questions allant suivant le sens croissant de l'influence de la langue a ete faite. Ces tests sont proposes a deux populations d'eleves d'origines socioculturelles similaires ayant tous appris les mathematiques au primaire en arabe. L'une des populations apprend les mathematiques au cycle moyen en langue etrangere tandis que l'autre continue a les apprendre en arabe. Cette etude comparative a fait ressortir les conclusions suivantes: l'enseignement des mathematiques en arabe jusqu'a la fin du cycle moyen a augmente les reussites en cette matiere pour les eleves ne possedant pas suffisamment la langue etrangere, et n'a pas eu de consequences negatives pour la poursuite des etudes ulterieures en langue etrangere dans cette matiere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (667 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18393-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.