Retrotranscription, import nucleaire et integration independante de la mitose du genome hiv-1

par PIERRE CHARNEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Paul R. Cohen.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons montre que le mecanisme de retrotranscription du virus hiv differe de celui des retrovirus oncogenes par la synthese du brin + en deux moities distinctes. Un segment aval est initie a une copie centrale du polypurine tract (cppt), caracteristique des genomes lentiviraux. La synthese du brin + amont se termine apres un deplacement de brin discret au centre du genome. Le blocage du deplacement de brin par la reverse transcriptase est gouverne par une nouvelle sequence cis-active du genome hiv : le cts (central termination sequence). Le produit final de la retrotranscription des lentivirus est donc un adn lineaire portant une structure centrale en chevauchement de brin (triplex central) sur une centaine de nucleotides. La mutagenese dirigee du cppt ou du cts peut abolir l'initiation ou la terminaison centrale de la synthese du brin +. Dans les deux cas, les virus mutants, dont l'adn est depourvu du triplex central, sont defectifs pour la replication. Le defaut replicatif des virus mutants pour l'initiation ou la terminaison centrale de la retrotranscription concerne l'import nucleaire de leur complexe de pre-integration, et plus precisement l'etape de translocation a travers les pores nucleaires. Les lentivirus, et le virus hiv en particulier, ont donc developpe une strategie originale de retrotranscription dont le but est de creer le triplex au centre des molecules d'adn non integrees, determinant indispensable a l'entree du genome viral dans le noyau d'une cellule en interphase. Ce mecanisme distingue les lentivirus des autres retrovirus dont l'acces de l'adn au site d'integration depend de la desorganisation de la membrane nucleaire pendant la mitose. Les lentivirus ont en effet la propriete unique parmi tous les retrovirus d'infecter les cellules en l'absence de leur division, ce qui leur autorise l'infection des macrophages tissulaires, cellules au centre de la replication lentivirale in vivo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 116 P.
  • Annexes : 176 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.