Apport des analyses physico-chimiques de surface dans l'interpretation des phenomenes electrochimiques interfaciaux a une electrode transparente d'oxyde d'etain

par MARIANNE SZEKELY

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de M. HERLEM.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .


  • Résumé

    Dans le cadre des recherches sur l'electrochromisme, la necessite de mieux connaitre le comportement electrochimique des electrodes transparentes d'oxyde d'etain dope au fluor (fto pour fluoride tin oxide) s'est fait sentir. En effet, la trop courte duree de vie de certains dispositifs electrochromes experimentaux semble etre causee par la degradation a long terme des electrodes de fto. Par consequent, le but de ce travail etait l'etude du comportement interfacial des electrodes transparentes de fto, en contact avec divers electrolytes non aqueux. Il a ete etabli que deux especes, frequemment presentes dans les compositions d'electrolytes des dispositifs electrochromes, pouvaient contribuer au mauvais fonctionnement des electrodes de fto a des potentiels cathodiques. Les traces d'eau se reduisent et precipitent en un compose insoluble (lioh, naoh,) qui adhere fortement a la surface de fto en la modifiant irreversiblement. Les ions lithium s'inserent electrochimiquement dans fto, mais les methodes d'analyse, meme sensibles et pratiquees in situ dans la cellule electrochimique, sont impuissantes a reveler li#+ insere. En effet, ce dernier se trouve masque par lioh car la formation de lioh est concomitante de l'insertion des cations lithium. Pourtant, seule la formation d'un complexe d'insertion du lithium peut expliquer les modifications de surface suite au rincage a l'eau d'un echantillon cycle. Pour cette etude, les experiences electrochimiques ont ete couplees aux analyses par microscopie electronique a balayage, spectroscopie de photoelectrons x et microbalance a quartz electrochimique in situ. D'un point de vue fondamental, les resultats ont ete interpretes avec succes en utilisant la theorie des acides-bases durs-mous, et notamment la notion de durete absolue


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 P.
  • Annexes : 155 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.