Atomes refroidis par laser : du refroidissement sub-recul a la recherche d'effets quantiques collectifs

par OLIVIER MORICE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de J. DALIBARD.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les techniques de refroidissement d'atomes par laser ont permis d'atteindre des temperatures suffisamment basses pour que des effets lies a la statistique quantique deviennent observables. Toutefois, compte tenu des faibles densites mises en jeu dans ces experiences, de tels effets ne sont significatifs que lorsque la vitesse moyenne des atomes est inferieure a la vitesse de recul d'un seul photon. La premiere partie de cette these presente la mise en uvre experimentale a une dimension d'une methode de refroidissement laser permettant de franchir la limite du recul, le refroidissement raman. Pour rendre possible la generalisation cette methode a trois dimensions et au cas d'atomes confines, un nouveau type de piege, le piege opto-electrique, a ete mis au point. Dans la deuxieme partie, la detection des effets quantiques collectifs par une methode optique (mesures de l'indice de refraction et de la section efficace de diffusion) est etudiee theoriquement dans le cas d'un nuage atomique homogene et de faible densite. Sous cette hypothese, les effets statistiques induisent une perturbation du signal faible, quoique detectable


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 423 P.
  • Annexes : 231 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.