Contribution a l'etude de la variation de l'activite antivirale serique au cours de l'infection a vih-1 ; role des interferons

par LAT-SOUKABE FALL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de D. ZAGURY.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il est rappele qu'apres la description des premiers signes cliniques du syndrome d'immunodeficience acquise, ou sida, en 1981, son agent causal, le virus hiv-1 a ete isole en 1983. Depuis, d'autres virus ont ete isoles. Les caracteristiques communes de ces virus sont decrites. L'une de ces caracteristiques majeures, du vih-1 est son tropisme pour les lymphocytes cd4, l'interaction virus-cd4 se faisant par la liaison de la glycoproteine du vih-1 gp 120 avec la molecule cd4 dont l'un des effets est la perturbation de la fixation des antigenes de classe 2 a la molecule cd4. Cependant, il apparait probable que la molecule cd4 ne represente pas le seul recepteur cellulaire pour le vih-1. Apres fixation du virus sur son recepteur, le cycle viral ainsi amorce est decrit, ainsi que l'est le developpement de l'infection qui s'ensuit. Les differents stades qui caracterisent la progression de l'infection, sont precises et leur classification dans la nomenclature du cdc est donnee. S'agissant d'une maladie du systeme immunitaire, une tentative d'explication des mecanismes immunopathogenetiques mis en uvre par le virus est proposee, qui englobe des parametres tels que la charge virale, la depletion du systeme immunitaire en lymphocytes cd4. Les mecanismes impliques dans la depletion en cellules cd4#+ du systeme immunitaire englobent outre l'action cytotoxique du virus, des reactions autoimmunes a l'origine desquelles interviennent des homologies de sequences peptidiques entre la glycoproteine virale gp 120 et des molecules regulatrices de la fonction immunitaire, telle que la molecule cd4, ou des molecules regulatrices de la vie cellulaire, telle que la molecule fas responsable du phenomene d'apoptose ou mort cellulaire programmee. L'alteration des fonctions immunitaires aboutit a un etat d'immunosuppression, le signe clinique cardinal du sida. Cette immunosuppression est encore amplifiee par la deregulation du reseau cytokinique avec, en particulier, une surproduction d'ifn, molecule eminemment anti-proliferative. Etant donne la signification de l'interferon dans l'immunopathogenese du sida, un chapitre est consacre au rappel des structures et des fonctions des differents interferons. Apres ce survol introductif des differents agents qui concourent a former la maladie sida, les objectifs constituant la matiere de ce travail sont precises, a savoir, d'une part, si l'evolution du taux serique d'interferon au cours du sida peut avoir une quelconque valeur pronostique, et, d'autre part, s'il existe une relation significative entre l'activite antivirale du serum, le taux d'interferon circulant, l'activite neutralisante anti-ifn// du serum et certains parametres immunologiques reconnus comme etant des marqueurs de l'evolution de l'infection a vih-1. Un chapitre est consacre a la methodologie qui a preside aux recherches incluant la description detaillee des methodes utilisees. Ces etudes ont montre chez les individus normaux, l'existence d'un effet antiviral distinct de l'interferon denomme ave (antiviral effet). Chez les sujets infectes par le vih-1, cet effet antiviral n'est plus detecte. Au contraire, on observe une augmentation du taux d'ifn circulant concomitante a une baisse du nombre de lymphocytes cd4#+ et a l'augmentation de la charge virale. Un essai clinique d'immunisation active anti-ifn a montre que chez les patients infectes par le vih-1, une telle approche est en mesure d'accroitre le taux en anticorps anti-ifn, de reduire significativement le taux d'ifn circulant et de stabiliser ou d'augmenter le nombre de lymphocytes cd4#+. Enfin, il faut souligner que chez les malades vaccines, aucune manifestation clinique liee a la maladie du sida, contrairement a ce qui a ete observe chez les malades non immunises


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 113 P.
  • Annexes : 183 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.