Utilisation des glucocorticoides en therapeutique humaine. Approches pharmacocinetique et pharmacodynamique. Etudes chez le sujet sain et le malade atteint de pemphigoide bulleuse

par Olivier Chosidow

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de B. DIQUET.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce memoire rapporte un ensemble de travaux pharmacocinetiques et pharmacodynamiques concernant l'utilisation des glucocorticoides en therapeutique humaine. La biodisponibilite comparee du metasulfobenzoate de prednisolone et de la prednisone a ete etudiee chez le sujet sain. Nous avons trouve une difference des parametres pharmacocinetiques de la prednisolone, metabolite biologiquement actif, selon qu'elle etait issue du metasulfobenzoate de prednisolone ou de la prednisone. Une difference d'absorption digestive entre les 2 medicaments a pu ensuite etre montree. Nous avons egalement evalue les consequences cliniques en montrant que l'efficacite du metasulfobenzoate de prednisolone etait moindre que celle de la prednisone dans une serie de 107 malades atteints de pemphigoide bulleuse traites a la posologie de 1 mg/kg/j. Il n'a pas pu etre mis en evidence de relation simple entre les parametres pharmacocinetiques de la prednisone per os a la posologie de 1 mg/kg/j et l'evolution clinique de la pemphigoide bulleuse dans une serie de 16 malades. Toutefois, l'analyse des non repondeurs a montre plusieurs facteurs explicatifs possibles de la resistance aux glucocorticoides dont la resistance d'origine pharmacocinetique. La possibilite de pseudo-resistances dans la pemphigoide bulleuse a ensuite ete confirmee en montrant une relation entre le nombre initial de bulles et la duree necessaire de traitement par la prednisone dans une serie de 23 malades. Il a ete egalement etabli que la presence ou l'absence d'anticorps antilipocortine-1 ne constituait pas un facteur de resistance aux glucocorticoides dans la pemphigoide bulleuse. Enfin, nous avons montre, chez le sujet sain, une interaction cinetique de la methylprednisolone avec l'itraconazole alors qu'elle n'existait pas pour la prednisone. Les consequences biologiques observees (leucocytose, cortisolemie) faisaient suggerer que l'interaction methylprednisolone-itraconazole pourrait etre cliniquement significative. Les travaux presentes ici devraient finalement permettre une approche plus rationnelle de la reponse ou de la non reponse aux glucocorticoides en therapeutique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 162 P.
  • Annexes : 297 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.