Etude de la regulation hormonale de l'expression des genes d'apolipoproteines e et a-i dans les cellules hepg2

par Yves Vandenbrouck

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. ANDREANI-MANGENEY.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les apolipoproteines sont aujourd'hui considerees comme les veritables programmateurs de l'homeostasie lipidique. Les apolipoproteines sont synthetisees majoritairement par le foie et, bien que d'expression constitutive, il a ete montre que leur expression est modulable par les facteurs hormonaux. Nous avons etudie sur la lignee hepatique hepg2 la regulation de l'expression des genes d'apos e et ai par: 1) l'hormone thyroidienne t3 connue pour moduler l'homeostasie lipidique ; 2) les voies de transduction proteines kinases a et c, a l'aide d'agents activateurs (ampc et tpa), dont les implications sur l'expression des apolipoproteines sont peu ou pas determinees. L'hormone thyroidienne regule l'expression du gene de l'apo e a deux niveaux, transcriptionnel et post-transcriptionnel. La t3 augmente la transcription du gene de l'apo e qui s'accompagne d'une elevation des taux d'arnm et de synthese proteique. Par ailleurs, la t3 destabilise l'arnm de l'apo e par l'intermediaire d'une proteine nouvellement synthetisee. La t3 agit aussi sur l'expression du gene de l'apo ai mais uniquement au niveau post-transcriptionnel. L'augmentation du taux d'arnm d'apo ai obtenue en presence de t3 resulte d'une stabilisation accrue de son messager. De plus, la t3 semble agir sur l'efficacite traductionnelle de l'apo ai puisque nous observons un decouplage entre le taux d'arnm et la synthese proteique. L'activation de la pkc par le tpa conduit a une inhibition de l'expression des genes d'apos e et ai. L'inhibition de l'expression du gene de l'apo ai par le tpa est due a un effet transcriptionnel medie par la region promotrice -255/-5 alors que l'effet inhibiteur du tpa sur l'expression du gene de l'apo e s'explique par des effets post-transcriptionnels. L'ampc ne module pas l'expression du gene de l'apo ai mais exerce un effet inhibiteur sur l'expression du gene de l'apo e. Cet effet se situe au niveau transcriptionnel et semble impliquer un ou plusieurs elements regulateurs situes dans la region -614/+804 du promoteur de l'apo e


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 P.
  • Annexes : 533 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.