Etude electrochimique et structurale de particules d'hydroxyde de nickel utilisees dans la nouvelle technologie d'electrode mousse

par STEPHANE SENYARICH

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Chimie

Sous la direction de M. KEDDAM.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une nouvelle technologie d'electrode positive, appelee technologie mousse utilise comme matiere active des particules d'hydroxyde de nickel. Ces particules ont ete testees electrochimiquement en realisant une electrode composite dans laquelle elles se trouvent enrobees dans du nickel electrodepose. La mauvaise reactivite electrochimique de certaines particules n'est pas associee a des caracteristiques diffusionnelles ou cinetiques, mais il a ete montre qu'elle etait liee a des proprietes structurales. Ces caracteristiques concernent la taille des cristallites constituant ces particules ainsi que la presence de lacunes dans le reseau cristallin


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 148 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.