Etude microscopique et macroscopique de l'electrophorese de l'adn en milieu liquide

par LIOUBOV MITNIK

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de J.-L. VIOVY.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, nous avons cherche a comprendre les mecanismes mis en uvre au cours de la separation d'adn en solution de polymeres. Cette methode tend aujourd'hui a remplacer peu a peu les separations en gel, grace aux progres de l'electrophorese capillaire. Dans une premiere phase du travail, nous avons etudie de facon systematique la migration d'adn dans des solutions d'hydroxypropylcellulose, en variant la concentration du polymere et le champ electrique. Les resultats obtenus confirment que certains regimes de migration deja connus en electrophorese en gel sont retrouves pour des champs assez faibles et des polymeres nettement au dessus de c*. Pour des champs forts et des concentrations en polymere comprises entre 0,2 c* et c*, on conserve une bonne separation, mais la mobilite n'est plus expliquee par les modeles theoriques actuellement disponibles. Pour des adn de taille superieure a 10 kbp environ, nous nous sommes trouves confrontes au phenomene inexplicable d'apparition de nombreux pics aleatoires sur l'electrophoregramme. Ceci rend, actuellement, impossible la separation des grands fragments par cette technique. Afin de preciser la cause de cette limitation, nous avons suivi par video microscopie de fluorescence la migration de molecules d'adn en cours d'electrophorese capillaire. Nous avons observe que le champ electrique induit une instabilite qui apparait meme en solvant simple et qui conduit au developpement spontane, sous champ fort, de fluctuations de concentrations geantes, allant dans certains cas jusqu'a des agregats d'adn. Cette agregation a ete etudiee en champ constant et alternatif en fonction de l'amplitude et de la frequence du champ, et en fonction de la taille et de la concentration de l'adn. Contrairement au comportement classiquement observe dans les fluides electrorheologiques (formation d'agregats colineaires au champ) l'adn forme des structures dynamiques en chevrons, a l'interieur desquelles les molecules individuelles circulent a grande vitesse. On discute dans le memoire les quelques suggestions theoriques actuellement disponibles sur ce phenomene, qui reste pour l'instant largement incompris. Enfin, on discute les consequences de nos resultats sur les separations d'adn en electrophorese capillaire, et on propose des voies de recherche pour ameliorer cette technique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 P.
  • Annexes : 107 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.