Analyse moleculaire et cellulaire de la mutation weaver de la souris

par ISABEL MAREY-SEMPER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. ASCHER.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mutation de souris weaver est une mutation recessive qui conduit a la mort d'un nombre restreint de cellules: cellules a grains du cervelet, neurones dopaminergiques nigrostries et cellules de sertoli testiculaires. Cette mutation est tout particulierement interessante puisque les neurones dopaminergiques nigrostries qui degenerent chez les souris mutantes sont homologues a la principale population neuronale detruite chez les malades atteints de la maladie de parkinson. La selectivite de la degenerescence des neurones dopaminergiques nigrostries a ete observee dans differentes situations experimentales d'atteinte du metabolisme energetique (souris injectees avec des inhibiteurs de la chaine respiratoire tels que le mptp, la metamphetamine) ainsi que dans la maladie de parkinson, dans laquelle des anomalies mitochondriales ont ete decrites. Ces observations suggerent l'existence d'une forte correlation entre selectivite de la degenerescence des neurones dopaminergiques nigrostries et deficit metabolique. En accord avec cette hypothese, nous avons montre que des neurones dopaminergiques nigrostries de souris saines sont plus sensibles et plus vulnerables que les autre types neuronaux a une atteinte de la phosphorylation oxydative induite par un inhibiteur de la chaine respiratoire. La mort cellulaire preferentielle des neurones dopaminergiques necessite l'activation du recepteur glutamatergique nmda qui, en provoquant une entree massive de sodium et donc en accentuant la consommation d'atp par la pompe na/k atpase, aggrave le deficit metabolique prealablement induit par la rotenone. Nous avons egalement mis en evidence l'existence d'un dysfonctionnement de la phosphorylation oxydative chez la souris weaver. Cette atteinte, bien que generalisee, permet de rendre compte de la selectivite de la degenerescence des neurones dopaminergiques, dont nous avons montre qu'ils sont naturellement plus vulnerables a une atteinte du metabolisme energetique. Elle peut aussi expliquer la diminution de la recapture de dopamine, activite consommatrice d'energie, que nous avons mise en evidence a un stade tres precoce, dans des cultures embryonnaires mesencephaliques weaver


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 P.
  • Annexes : 214 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Collège de France. Bibliothèque générale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GLOW 591
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.