Systemes de reference, detection des symetries et transformations spatiales

par GILLES LEONE

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de A. BERTHOZ.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce memoire regroupe un ensemble de travaux experimentaux et de simulations informatiques centrees sur la contribution des cadres de references non visuelles sur la perception visuelle des proprietes de symetries des formes. En particulier, ce travail etudie pour des formes bi-dimensionnelles la pregnance de l'axe vertical de symetrie, en manipulant les conditions environnementales externes (sujet en microgravite), les conditions de presentations des formes (en vision foveale ou en hemi-champs partage) et le type de reponse produite par le sujet. Un modele simple de reseau de neurones artificiels rend compte d'une partie des resultats experimentaux. Dans un deuxieme temps, nous abordons la discrimination entre deux objets tridimensionnels enantiomorphes. Nous etudions l'influence de certains facteurs cognitifs (entrainement intensif mais espace dans le temps, complexite du stimulus et habilite initiale des sujets envers l'imagerie visuelle) et de la microgravite sur ce processus


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 326 P.
  • Annexes : 604 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.