Machines paralleles et simulation de la propagation des ondes : caracterisation et optimisation de performances

par Philippe Klein

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de P. FEAUTRIER.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous assistons aujourd'hui a une montee en puissance des machines paralleles: elles passent du stade du prototype experimental a celui d'outils de production. Des applications telles que la prediction meteorologique, la modelisation sismique ou la dynamique des fluides necessitent une enorme puissance de calcul que seules les machines paralleles peuvent satisfaire. Toutefois, extraire de ces machines la substantifique moelle, la performance, pose des problemes delicats. Prediction et optimisation des performances interagissent et se completent dans un but commun: la recherche des performances optimales. Les problemes geophysiques auxquels s'interesse l'institut francais du petrole font partie des problemes scientifiques les plus couteux en puissance de calcul. Dans ce domaine, l'exploitation des machines paralleles s'est tout naturellement imposee, les methodes numeriques de differences finies utilisees etant bien adaptees. Nous nous sommes interesses a la prediction et a l'optimisation des performances des machines paralleles, dans le cadre de la simulation de la propagation des ondes. Nous proposons un modele parametrique de machine parallele mimd a memoire distribuee et a passage de messages pour la prediction statique de performances. Les predictions du temps d'execution sont definies symboliquement et calculees numeriquement. Il est alors possible d'etablir un classement de differentes strategies avant le developpement du programme parallele le plus efficace. Nous appliquons notre approche aux machines intel ipsc/2 et paragon pour des programmes de simulation de la propagation des ondes. L'autre volet de notre travail concerne l'optimisation des performances sur machines paralleles simd. L'apport majeur est une methode efficace et originale du traitement des conditions aux limites des codes de differences finies sur les machines simd. Cette methode est fondee sur les techniques d'alias de tableaux. Nous l'appliquons a l'optimisation d'un code d'ondes 3d developpe sur cm-5 dans le cadre pour le projet seg/eaeg de modelisation sismique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 230 P.
  • Annexes : 100 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1995 355
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1995 355
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.