Mecanismes de l'infection de la retine par les virus herpes et le vih-1 au cours du sida. Etude controlee clinicopathologique, immunohistochimique et moleculaire (hybridation in situ et polymerisation en chaine)

par ISABELLE REUX

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de J.-J. HAUW.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail a ete de detecter les herpesvirus et le vih-1 dans les retines de patients sideens ayant presente une retinite a cytomegalovirus (cmv) ou non, de preciser la nature des cellules infectees et enfin de chercher une synthese du monoxyde d'azote (no). Pour cela les globes de 18 patients decedes du sida ont ete etudies par des methodes immunohistochimiques et moleculaires (hybridation in situ et polymerisation en chaine (pcr). La synthetase inductible du no a ete recherchee (nadph diaphorase et immunohistochimie). Le cmv a ete trouve dans 17 cas/18 en immunohistochimie, 6 cas/8 en hybridation in situ et 14 cas/16 par pcr. Les methodes morphologiques ont montre que le cmv etait surtout localise dans les zones de necrose, dans les cellules de muller, certaines cellules endotheliales, des cellules cytomegaliques et geantes multinuclees. Par contre, le vih-1 n'a ete trouve que dans 3 cas/18 en immunohistochimie, 2 cas/8 en hybridation in situ, et dans 8 cas/15 par pcr. L'infection etait disseminee en retine apparemment saine. Il a ete detecte dans la couche des cellules ganglionnaires et les parois vasculaires. La co-infection par le cmv et le vih-1 etait quasi constante. Le hhv-6 n'a ete detecte que dans 2 cas, en meme temps que le cmv et le vih-1. Cette triple infection n'a pu etre reliee a une semiologie atypique de la retinite. Le virus hhv-6 pourrait etre un agent opportuniste contribuant a la pathologie de la retinite dite a cmv. De plus, l'infection par le cmv avait la capacite d'activer la synthetase inductible du no, localisee dans les cellules de muller. Le role precis, benefique ou nefaste du no reste a etablir au cours des retinites


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 248 P.
  • Annexes : 292 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.