Importance du fer dans l'expression des determinants du pouvoir pathogene de la souche 3937 d'erwinia chrysanthemi

par CELINE MASCLAUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de D. EXPERT.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La souche 3937 d'erwinia chrysanthemi provoque une maladie de pourriture a caractere systemique chez son hote saintpaulia ionantha, par la secretion d'un ensemble de pectinases (une pectine methyle esterase pem, et cinq pectate lyases pela a e). L'expansion du symptome requiert le systeme d'assimilation du fer a haute affinite dependant du siderophore chrysobactine. La voie de la chrysobactine comprend l'operon chrysobactine fct cbsceba qui code le recepteur membranaire de la ferrichrysobactine et la biosynthese du siderophore. La voie du siderophore achromobactine, moins competiteur que la chrysobactine a ete identifiee recemment. Des mutations affectant l'operon cbrabcd qui code la permease responsable du transport de la ferriachromobactine a l'interieur de la cellule, derepriment en presence de fer la voie de la chrysobactine. L'apparition des symptomes, chez les mutants cbr, est retardee. L'expression transcriptionnelle de certains genes pel est stimulee en absence de fer. Nous avons etudie in vitro et in planta l'expression de fusions transcriptionnelles lacz et uida dans les genes fct cbsceba. , pel et pem respectivement. Les genes fct cbsceba sont reprimes en presence de fer. Ils sont induits dans la plante 10 h apres inoculation. In planta, l'expression de peld::uida est anterieure a celles de pelb::, pelc::, pele:: et pem::uida, elle est aussi plus elevee. L'expression de peld::uida apres inoculation est particulierement affectee par une mutation cbr, in vitro, elle est augmentee d'un facteur 4 en presence d'un chelateur fort du fer (edda). En liquide foliaire intercellulaire, l'expression est stimulee dans les cellules deficientes dans la voie d'assimilation du fer dependant de la chrysobactine. Dans ces conditions, des changements de l'etat du fer influencent l'expression de la fusion. Dans le liquide intercellulaire de saintpaulia, peld:uida est insensible aux mutations dans la voie de l'achromobactine. L'ensemble des donnees montre que la plante est percue par la bacterie comme un environnement ou le fer n'est pas biodisponible, qui necessite l'expression chez le micro-organisme d'une voie d'assimilation du fer a haute affinite. La faible disponibilite du fer dans la plante apparait jouer un role dans l'induction precoce de certaines pectate lyases. La portee de ces resultats au regard du pouvoir pathogene est discutee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 P.
  • Annexes : 345 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.