De la regulation du retrotransposon 1731 de drosophila melanogaster. Role de l'element nssbf ; caracterisation d'un transrepresseur interagissant specifiquement avec cet element

par JEROME LACOSTE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. BEST-BELPOMME.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les retrotransposons constituent une classe importante d'elements genetiques mobiles et sont presents dans la plupart des organismes eucaryotes dont ils semblent etre un constituant habituel. De nombreux travaux ont mis en evidence leur caractere mutagene lie a leur mobilite (on estime que plus de la moitie des mutations spontanees chez la drosophile sont dues a des insertions de retrotransposons), mais peu de donnees sont actuellement disponibles sur les mecanismes de controle qu'exerce la cellule sur ses retrotransposons. L'element 1731 est un retrotransposon de drosophila melanogaster qui est regule negativement par la 20-hydroxyecdysone et positivement par le choc thermique. Si l'on postule que le taux de transcription et la frequence de transposition sont lies, l'existence de deux facteurs, hormone steroide et choc thermique, agissant de facon opposee sur un meme retrotransposon, en fait un excellent modele d'etude de la regulation des retrotranspositions. Nos resultats presentent deux aspects complementaires. La mise en evidence d'un element nucleique du promoteur de 1731 interagissant avec plusieurs facteurs proteiques et intervenant dans la regulation de 1731. Cet element nucleique a ete appele l'element nssbf. L'ensemble des facteurs proteiques interagissant avec l'element nssbf concourent a diminuer le taux de transcription du promoteur de 1731. Enfin, l'element nssbf apparait comme une origine de replication potentielle au sein des ltrs de 1731. Le clonage et la caracterisation de la proteine p11 qui se fixe de maniere specifique a l'element nssbf et qui presente les caracteristiques d'un transrepresseur du promoteur de 1731. P11 est une proteine de 98 acides amines (11000 da), presente en solution sous forme monomerique. Un modele rendant compte de la multifixation proteique sur l'element nssbf est propose


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 P.
  • Annexes : 356 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.