Gravitation quantique bidimensionnelle et matrices aleatoires

par BERTRAND EYNARD

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de J. ZINN-JUSTIN.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La gravitation quantique permettrait de decrire la force gravitionnelle aux echelles microscopiques, c'est a dire la matiere a son niveau le plus fondamental. La methode des integrales de chemins a permis de quantifier les autres forces mais s'applique mal a la gravitation pour laquelle les chemins sont des varietes de dimension quatre. La gravitation quantique en dimension deux est une version simplifiee du probleme car les varietes deviennent des surfaces dont la topologie est mieux connue. Le meme formalisme s'applique egalement a la theorie des cordes, dont l'objectif est l'unification de toutes les interactions. Pour sommer sur un ensemble de surfaces, on commence par sommer sur des surfaces discretisees constituees de polygones. Ceci est realise en sommant sur des matrices car le developpement symbolique d'une integrale matricielle engendre des diagrammes identiques aux surfaces polygonales. Le modele o(n) est un exemple d'integrale matricielle modelisant des boucles de n couleurs tracees sur des surfaces, sa resolution complete est presentee. Finalement il faut que la taille des polygones tende vers zero pour obtenir des surfaces continues mais dans cette limite l'integrale de matrices diverge parfois. Le critere de borel pour predire cette instabilite depend de la nature reelle ou complexe d'un nombre appele instanton. Une methode simple de calcul des instantons en fonction de la matiere portee par la surface est presentee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 P.
  • Annexes : 126 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.