Etudes par resonance magnetique nucleaire et modelisation moleculaire de la structure de peptides derives des proteines retrovirales de nucleocapside (vih-1 et momulv), et de leurs interactions avec des acides nucleiques

par HELENE DEMENE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. Roques.

Soutenue en 1995

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans un premier temps, nous avons montre, par resonance magnetique nucleaire a haut champ et modelisation moleculaire, que la proteine de nucleocapside ncp10 du retrovirus momulv est caracterisee par une structure ressemblant a celle connue pour la proteine de nucleocapside ncp7 du retrovirus vih-1: les parties n- et c-terminales de la proteine ncp10, qui contiennent l'information de l'activite hybridase, sont flexibles et balaient l'espace conformationnel autour du motif dactyle central structure. Ce repliement central globulaire est induit par la chelation d'un atome de zinc par le motif cyscyshiscys et sa structure est similaire a celles des deux motifs cyscyshiscys de ncp7. Nous avons montre ensuite par rmn que c'est le motif dactyle de la proteine ncp10 qui est implique dans l'interaction avec la boucle de l'anticodon de l'arnt#p#r#o (version adn). Dans un second temps, nous avons montre que la mutation de l'histidine en cysteine dans le motif dactyle n-terminal de la proteine ncp7 se traduit par un rearrangement structural de son extremite c-terminale. Ce rearrangement abolit l'orientation native des deux motifs dactyles et des sequences actives de la proteine. La mutation se traduit par une perte des activites hybridases de la proteine et rend le virus non infectieux. En etudiant la formation du complexe entre les doigts natifs et mute n-terminaux de la proteine ncp7 avec d(acgcc), analogue d'un domaine d'encapsidation du genome, nous avons montre que la mutation de l'histidine en cysteine detruit la poche hydrophobe formee par le motif dactyle natif et conduit a la perte d'affinite de ce doigt mute pour cet oligonucleotide. La structure du complexe de la proteine ncp7 entiere avec d(acgcc) a ete determinee. Elle est caracterisee par l'intercalation du tryptophane du second motif dactyle et est stabilisee par de nombreux contacts hydrophobes. En liaison avec d'autres travaux, nous identifions une surface de reconnaissances des oligonucleotides chez ncp7, susceptible de fonder la synthese d'inhibiteurs antiviraux

  • Titre traduit

    Studies of the structure of peptides derived from the retroviral nucleocapid proteins (hiv-1 and momulv) and of their interaction with nucleic acids, using nuclear magnetic resonance et molecular modeling


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 P.
  • Annexes : 281 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.