Etude de la pression partielle transcutanee en oxygene chez le sujet sain, au repos et lors de tests dynamiques

par Catherine Lok

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Jean-Paul Martineaud.

Soutenue en 1995

à Paris 5 .


  • Résumé

    Afin d'etudier les points importants necessaires a l'interpretation des valeurs basales de pression partielle transcutanee en oxygene (o2) et des valeurs dynamiques obtenues sous inhalation d'o2, nous avons realise chez 21 sujets sains (9 hommes, 12 femmes) : 1) des comparaisons des valeurs de tcpo2 selon les sites (bras, mollet, pied) et selon le sexe, 2) des etudes de reproductibilite a moyen terme (21 jours), 3) des etudes de la sensibilite de la tcpo2 a detecter une reduction du debit sanguin loco-regional, 4) des comparaisons des valeurs de tcpo2 selon la temperature de chauffage de l'electrode (43c et 44c) 5) des comparaisons des valeurs de tcpo2 lors de l'association a une hyperthermie des teguments en peripherie de la sonde. Les resultats sont discutes au vu de l'ensemble des facteurs physiologiques impliques dans la valeur de la pression partielle d'oxygene mesuree a la surface cutanee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 96-104

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.