Lecteurs et lectures dans le roman allemand des Lumières

par Valérie Le Vot

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1995

à Paris 4 .


  • Résumé

    This thesis studies the representations of reading and the readers as characters in the german novel of the second half of the 18th century (knigge, la roche, muller, musaus, neugebauer, nicolai, unger, wezel, wieland). The aim of this study is to analyse the contribution of the german novel writers to the debate about the "reading fury" (lesesucht, lesewut), to the definition of a new art of reading and to the emergence of a modern german novel. First, we replace the debate about the "reading revolution" (leserevolution) in the global cultural context of the second half of the 18th century and present the main actors of this debate (morale weeklies, teachers, pastors, doctors). Then, we analyse the motif of reading in the novels : who reads (yound readers, aristocratic vs bourgeois readers, place of the readers in the constellation of characters) ? what do the characters read (link with the classical tradition, with the english and french prose fiction, with the german literature) ? when (reading and the christian and bourgeois time management), where (public vs private space) and how (intensive vs extensive reading, silent and lonely reading vs collective and oral reading, role of


  • Résumé

    Inscrite dans le prolongement des travaux d'histoires de la lecture et des etudes de motifs, la presente these analyse les representations "fictionnelles" de la lecture et les figures de lecteurs dans les romans allemands des lumieres (knigge, la roche, muller, musaus, neugebauer, nicolai, unger, wezel, wieland). Fondee sur une approche pluridisciplinaire, elle vise a determiner la position des romanciers des lumieres, contemporains et acteurs de la "revolution de la lecture" (leserevolution) dans le debat sur la "rage de lire" (lesesucht, lesewut) et a preciser leur contribution a la definition d'un art de lire adapte aux conditions nouvelles du marche du livre ainsi qu'a l'emergence d'une litterature romanesque renouvelee. Apres avoir resitue le debat sur la lecture dans le contexte culturel general et presente les discours qui lui fournissent l'essentiel de ses arguments (discours des revues, des pedagogues, des eglises, des medecins), nous nous attachons aux types de lecteurs presentes dans les romans (lecteur savant, jeune lecteur, lectrice bourgeoise. . . ), a leurs lectures (rapport a la tradition classique, aux litteratures europeennes concurrentes et a l'heritage national) et aux circonstances de l'acte de lire : temps (rapport a l'organisation chretienne et bourgeoise du temps), lieux (lieux publics contre lieux proves, role dela lecture dans l'emergence d'une sphere intime) et modes de lectures (lecture intensive contre lecture exten

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (viii, 686 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3352
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18815-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3534
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 15439
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.