Balthazar Moncornet, graveur, éditeur et marchand d'estampes à Paris au XVIIe siècle, ou l'invention du portrait de grande diffusion

par Edmond Rohfritsch

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Antoine Schnapper.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Né en 1598 à Bruxelles, Balthazar Moncornet arriva en 1602 avec ses parents à Paris, où il mourut en 1668. En 1632, dans des conditions favorables créées l'année précédente par l'appariton de la première presse périodique en France, il inventa une nouvelle fonction de l'estampe en étant le premier en Europe à éditer des portraits de notoriété de grande diffusion. Ceux-ci, peu chers, car obtenus par la reproduction de modèles gravés, représentaient individuellement des contemporains français et étrangers célèbres. Moncornet exerça cette spécialité en position de monopole de fait pendant vingt ans. On estime qu'à la fin de cette période, il produisait et vendait environ quatre mille gravures de cette sorte par mois. En 1652, une concurrence apparut. Elle publia un type d'estampe semblable au sien, mais de plus grand format et pourvu d'une notice biographique gravée sous chaque effigie. Malgré un essai de résistance par l'imitation de la présentation adverse, Moncornet fut contraint de réduire son activité. En 1659, pour tenter de dominer à nouveau le marché, il lança une nouvelle formule, caractérisée par une large bordure très décorée. L'innovation eut du succès, mais son cout trop élevé le força, en 1665, à abandonner presque totalement la catégorie de gravures qu'il avait créée. Malgré cet échec final, avec la mise à jour de plus de neuf cent planches, Balthazar fut l'éditeur qui, en France, au XVIIe siècle, produisit le plus de portraits.

  • Titre traduit

    Balthazar Moncornet, engraver, publisher and dealer of engravings in Paris in XVIIth century or the invention of well-known people portraits distributed on a large scale


  • Résumé

    Born in Brussels in 1598, Balthazar Moncornet came to Paris with his parents in 1602, where he died in 1668. In 1632, in favourable conditions created by the appearance of the first periodical press in France the year before, he invented a new role for the engravings, being the first one in Europe to publish portraits of well-known people on a large scale. These ones were not expensive, because they were produced by copying engraved models. They represented individually french and foreign famous contemporaries. Moncornet had the monopoly of this activity for twenty years. At the end of this period, it is estimated that the produced and sold about four thousand of such portraits per month. In 1652, a competition appeared. It published a similar type of prints, but of a larger format and doted of a biographical notice engraved under each effigie. After trying to resist by imitating his opponent, Moncornet was obliged to reduce his activity. In 1659, in an attempt to dominate the market again, he started a new presentation of his prints characterized by a large decorated border. The innovation encountered success, but its too high cost compelled him to give up almost completely a sort of engravings he had created. Nevertheless, with the production of more than nine hundred plates, Moncornet has been the most productive publisher of portraits during the XVIIth century in France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (foliotation multiple [1436] f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3440
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 477 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 477 (2)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 477 (3)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 477 (4)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18833-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3555
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1767
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.