L'exercice du pouvoir sous la Défense nationale : 4 septembre 1870 - 8 février 1871

par Éric Bonhomme

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Marie Mayeur.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude des travaux de la commission d'enquête sur les actes du gouvernement de la Défense nationale, croisée avec les mémoires des acteurs du temps, montre que ce "moment républicain" n'est pas une simple incise entre le second empire et l'ordre moral. Il pose les fondements de la troisième République, malgré la défaite et le vote monarchiste du 8 février 1871. Certes, le pouvoir s'installe par un ensemble de tâtonnements dus à la surprise du 4 septembre, aux divisions idéologiques d'une équipe dirigeante prisonnière de modèles, à la bicéphalie du pouvoir (Paris et Tours, puis Bordeaux) qui cristallise rapidement des conflits, à l'inexpérience et a l'improvisation qui Président à l'organisation de nouveaux rouages. Ces problèmes entravent la conduite de la guerre : difficulté à organiser et financer l'armée, à faire travailler en accord civils et militaires, a concevoir une diplomatie opératoire. Ils suscitent également une crise grave entre les hommes de paris qui, soutenus par Thiers, veulent légitimer la République par des élections, et Gambetta qui veut la fonder par la victoire. Minoritaires le 8 février, les Républicains sont cependant trois fois plus nombreux à l'assemblée nationale qu'au corps législatif. Car l'exercice du pouvoir leur a permis d'entamer un effort de conversion des populations, plus réussi dans les midis et les régions en guerre que dans l'ouest et le massif central. Cet effort, soutenu par une idéologie parvenue à maturité, se manifeste par la défense des libertés, une politique scolaire active, l'épuration de la justice impériale, une propagande structurée. à terme, l'échec apparent se mue en victoire décisive. Le corps électoral évolue en faveur d'une République dont les hommes de la défense nationale constituent le vivier politique. Ces cinq mois difficiles ont à la fois servi de laboratoire a l'opportunisme et redistribue les clivages au sein du monde Républicain.

  • Titre traduit

    The exercise of power under the National Defence. 4th september 1870- 8th february 1871


  • Résumé

    The study of the works of the parliamentary inquiry into the acts of the government of national defense, intersecting with political memories, proves that despite the defeat and the monarchist vote on the 8th February 1871, this "republican moment" is not a simple interpolated clause between the second empire and the moral order. It sets the foundations of the third republic. Indeed, the power was firmly established both at once and with trial and error due to the surprise of September 4th, to the ideological divisions of a ruling team that was the prisoner of models, to the existence of a bicephalous power (Paris and Tours, then Bordeaux) that rapidly provoked clashes, to the inexperience and improvisation in the settlement of the new wheels of state. These problems hindered the management of war : difficulties to organize and finance the army, to make civilians and soldiers work together, and to achieve an effective diplomacy. They also incited a serious clash between the Paris ministers who, supported by Thiers, wanted to legitimize the republic by elections, and Gambetta who instead wished to find it by victory. Defeated on the 8th of February, the republicans are three times more numerous in the national assembly than in the legilative corps. This exercise of power enabled them to attempt to convert the population which proved to be more successful in midis and in warring countries than in the west and the massif central. This endeavor supported by a full grown ideology was characterized by the defense of liberties, an effective educational policy, the purification of the imperial justice, and a well-organized propaganda. Ultimately the apparant failure became a decisive victory. The electoral body evolved in favor of a republic that the national defense officials equiped with many of its members. These five difficult months were both a test for opportunitism and a event that modified the balance of power within the republican world.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Eurédit à St-Pierre-du-Mont (Landes)

La République improvisée : l'exercice du pouvoir sous la Défense nationale, 4 septembre 1870 - 8 février 1871


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (663 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3439
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Campus lettres et Sciences Humaines. Studothèque Hérodote.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18778-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1768
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3628
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Eurédit à St-Pierre-du-Mont (Landes)

Informations

  • Sous le titre : La République improvisée : l'exercice du pouvoir sous la Défense nationale, 4 septembre 1870 - 8 février 1871
  • Dans la collection : Passés composés
  • Détails : 1 vol. (532 p.)
  • ISBN : 978-2-8456-4004-72-8456-4004-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 509-517
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.