La priere chez saint augustin

par Gérald Antoni

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail de these intitule, la priere chez saint augustin, ne consiste pas en un expose de la spiritualite augustinienne, mais il problematise cette spiritualite dans une triple perspective: linguistique, intersubjective, ontologique. Trois questions se posent: quel role peut-il etre imparti a la priere, dans cette philosophie augustinienne de l'expression qui erige le signe linguistique en simple indice de sens, et voue la parole humaine a un inexorable balbutiement devant l'ineffable divin? qui est le veritable locuteur dans la relation priante? la demarche augustinienne met en place une relation dialogique entre l'ame et dieu; elle instaure un discours a deux voix qui, dans l'interiorite, fait alterner appels et reponses de l'un et de l'autre. Simultanement, toute la philosophie du maitre interieur tend a deposseder l'homme de son parler propre et a voir en la priere le prolongement en l'ame d'un discours premier, celui par lequel le verbe exprime l'essence du pere (c'est la louange) et la decheance d'une humanite assoiffee de pardon (c'est la confession). La troisieme question est directement impliquee par la precedente: la priere procede-t-elle seulement de la psychologie naturelle du sujet, de l'affectivite et des angoisses de la conscience humaine ou traduit-elle, bien au dela, une participation ontologique de cette derniere aux relations internes de la trinite? a travers la mise en evidence d'un type particulier de discours, la priere, ce travail vise a mettre en lumiere l'articulation que pose l'augustinisme entre theologie du verbe et philosophie du langage.

  • Titre traduit

    The augustinian prayer


  • Résumé

    This thesis called augustinian prayer doesn't consist in an explanation about saint augustine's spirituality, but it investigates this spirituality according to three points of view straight linked themselves: linguistic, inter-subjective and ontologic. Three questions are brought up: what is the part of prayer according to this augustinian philosophy of expression in which linguistic sign is just an indication of sense and human power of speach remains stammering toward ineffable essence of god? who is the real speaker in the relation of prayer? augustinism developps a link of spiritual dialogue between human soul and god. But on another part, the philosophy of "interior magister" aims at dispossessing human subject off his own speaking so that praying becomes the echo, in soul, of an initial discourse, the expression by the verb of the essence of the father (this is praise), of the human fall as well (this is confession). The third question is straight involved: does prayer proceed only from the human subject's natural psychology, from his own affectivity and anguish, or does it belong to an ontologic participation of soul to trinitarian and hypostastic relation? by the way of this research about a particular type of discourse, the prayer, we aim at clearing up the articulation between theology of verb an philosophy of langage in augustinism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3538

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4486
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.