Deux femmes préraphaélites : Elizabeth Siddal et Georgiana Burne-Jones : réalité sociale et dépendance artistique au sein du mouvement préraphaélite

par Isabelle Williams-Zarka

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Alain Jumeau.

Soutenue en 1995

à Paris 4 .


  • Résumé

    In spite of their silence and beyond the allegory of their image, some pre-raphaelite women managed to leave an open testimony of the ideology of the movement. Elizabeth siddal and georgiana burne-jones are the only pre-raphaelite women to have dared an open commentary on the destiny of the pre-raphaelite woman. Their works and realizations speak of the freedom of action and thought the pre-raphaelites entrusted women with, yet they also speak of the alienation of the ico n of feminitiy both women were called upon to embody. Their message is essentially modern in a much as it revolves around the difficulty both women experienced as they tried to find their place in a typically masculine socio-professional and ideological environment.


  • Résumé

    Malgre leur silence et la puissance de leur role allegoriqu, certaines femmes preraphaelites se sont permises de laisser un temoignage direct de la portee ideologique du mouvement; elizabeth siddal et georgiana burne-jones sont les seules de ces femmes a avoir ose commenter ouvertement le destin de la femme preraphaelite. Leurs oeuvres evoquent a la fois la liberte d'action et de pensee accordee aux femmes par les preraphaelites et l'internement du "paraitre" de la feminite qu'il leur a fallu symboliser. Leur message est essentiellement moderne puisqu'il evoque la difficulte de la femme a s'inserer dans une superstructure socio-professionnelle et ideologique typiquement masculine.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Deux femmes préraphaélites : Elizabeth Siddal et Georgiana Burne-Jones : réalité sociale et dépendance artistique au sein du mouvement préraphaélite


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (500 f., 53 f. de pl.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3281
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18620-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3376
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1686
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Deux femmes préraphaélites : Elizabeth Siddal et Georgiana Burne-Jones : réalité sociale et dépendance artistique au sein du mouvement préraphaélite
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (500 p.)
  • Notes : Exemplaire commercial.
  • ISBN : 2-284-00054-1
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.