La problématique de la succession dynastique sous les premiers Qâjâr (1726-1834) : étude sur un système de pouvoir tribal et dynastique en Iran

par Hormoz Ebrahimnejad

Thèse de doctorat en I.O.A.N.

Sous la direction de Charles Henri de Fouchécour.

Soutenue en 1994

à Paris 3 .


  • Résumé

    La succession dynastique sous-entendant la continuite du pouvoir, la performance des qajar (1794-1925) par rapport aux dynasties afshar (1736-47) et zand (1759-80) leur permettant de rester sur le trone plus longtemps que leurs predecesseurs demande une analyse. Un constat s' impose : l'accession au trone sous les premiers qajar ne s'effectue pas selon une regle ou une loi. Il ne s'agit donc pas de trouver les lois successorales mais de faire l'anatomie sociale et politique de leurcommunaute pour definir les facteurs sociaux qui regissent l'exercice du pouvoir. De fait l'autorite royale perd en precision des qu'on la ramene a la dimension des rapports internes de la tribu. Tout le poids de la dynastie n'est pas porte par agha m. -dhan (1794-97). C'est parce que le pouvoir qajar ne se resume pas a l'heroisme ou au charisme de ce chef-fondateur, comme chez les afshar et les zand, qu'il a pu survivre a la mort de celui-ci. Son premier souci avait ete de reunir les qajar et de leur donner une structure. La cohesion tribale est la base de l'integration politique au sein du pouvoir et inversement la formation tribale est realisee dans la perspective de regner. D'ou la succession problematique d'un pouvoir sans cesse redistribue parmi une nebuleuse d'autorites et de dignites. Mais malgre les rivalites ethique tribale et interet commun rapprochent les qajar.

  • Titre traduit

    The dynastic succession under the early qajar (1726-1834) a study of a tribal and dynastic power in iran


  • Résumé

    The qajar dynasty (1794-1925) was able to remain on the throne for longer than earlier dynasties : afshar (1736-47) and the zand (1759-80). This retention of power requires an explanation. First it should be remarked that there was no rule or law on which the succession was based. This work consists thus not to identify some law of succession but rather to study the qajar from a social political angle. Of principal concern are the social factors which govern the exercise of power : the authority of the monarch is difficult to distinguish from the overall functioning of political structures within the qajar tribe. The entire destiny of the qajar is not carried by its foundator agha m. Khan (1780-97). It is because the qajar power was far more than the expression of its founder's charism or heroism that, in contrast to the afshar and the zand, it endured beyond the death of agha m. -khan. His main concern had been to unify the diverse elements of the qajar groupes, so that this newly formed tribe retained its cohesion. Behind the power of the state lay the unity of the tribe and, at the same time the intention to govern reinforced this unity, which led to the paradoxical nature of the succession : the power is imprecise through an incessant redistribution amongst a nebulous collectioin of tribal dignities. But ethical codes and common interests bring the qajar together.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18642
  • Bibliothèque : Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations. Bibliothèque James Darmesteter.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th PM 1.57

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1752
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3658
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.