Structures et structure dans le théâtre anglais contemporain : d'une esthétique de la rupture à une expérience narcissique : esquisse d'́une étude de la modernité et de la postmodernité théâtrales

par Valérie Chabin

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Gisèle Venet.

Soutenue en 1995

à Paris 3 .


  • Résumé

    A distinction needs to be made between this study of contemporary dramatic structures and a structuralist exercice. The way in which british drama from the fifies to the seventies integrates historical and ideological transformations justifies and legitimates this attempt at defining modernity and postmodernity. Modernity is to be understood as an aesthetics of rupture which puts meaning and dogmatic certainties on trial, disrupts space and time structures and alters viewpoints or perspectives. Postmodernity can thus be considered as a reaction against what has paradoxically become a tradition of rupture, that is to say as a rehabilitation or a reactivation of conventions and literary models which is nevertheless linked with subversion. Postmodernity is finally a narcissistic experiment which turns theatrical components into the subject matter of the very speeches of a play.


  • Résumé

    Si elle se propose de mettre en evidence le mode de structuration des pieces contemporaines, cette etude des structures theatrales se demarque d'une entreprise structuraliste en postulant la permeabilite du theatre des annees cinquante a soixante-dix aux bouleversements ideologiques et historiques de l'apres-guerre. Cette lecture du theatre contemporain entreprend egalement de definir la modernite et la postmodernite theatrales. Par modernite, il faut entendre une esthetique de la ruptute. Elle se manifeste par un proces du sens et des certitudes qui consacre une strategie iconoclaste de subversion et de dysfonctionnement. Elle s'accompagne d'une mise a l'epreuve de la structure spatio-temporelle et d'une ivresse de la focalisation. A cet academisme de la rupture, la postmodernite oppose une reappropriation de modeles reperables. Le theatre contemporain se nourrit d'un passe litteraire prestigieux auquel il rend un hommage paradoxal par un effet de palimpseste structurel. Le travail de reecriture affecte egalement les conventions theatrales et l'ensemble des scenes traditionnellement codees, de meme qu'il reconcilie le theatre avec la notion de geometrie. La postmodernite, enfin, est une experience narcissique qui fait acceder les differents parametres de la construction theatrale au statut privilegie d'objets du discours. Ce theatre speculaire procede a une elucidation autotelique du statut du personnage, de la formation du langage et de ses propres principes de fonctionnement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 382-410. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°163
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18628

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3278
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 14025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.