L'oeuvre de bernard-marie koltes : une esthetique de la distance

par Jean-Marc Lanteri

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Debon.

Soutenue en 1994

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'oeuvre de koltes dresse de la societe un bilan catastrophique, mais oblige a une mise a distance ideologique. Au monde social, se substitue l'univers d'archaos. Les structures sociales s'aneantissent, le statut social des personnages est problematique, le pouvoir est dissemine. Il n'y a plus que des territoires, ou les relations humaines sont definies par la violence. La tragedie de la violence joue chez koltes au niveau des elements : pluie et vent, chaud et froid, nuit et lumiere. Chez koltes, le reel est relatif : le temps, l'histoire ou le mythe sont irreels et ne peuvent pas constituer des reperes stables. Seule la notion de condamnation demeure comme un liet-motiv de l'oeuvre, et explique la presence necessaire des noirs et des arabes, reprouves de l'occident. Le desir est reel : il se projette d'abord dans le commerce, mais le commerce n'est au fond qu'une pratique symboliqsue. Le desir ne peut pas s'incarner dans le langage, il n'est pas non plus reductible aux sentiments. Finalement la distance koltesienne n'est pas neutre : elle est optimiste et utopique.


  • Résumé

    Kolte's theatre describes the contemporary society as a complete failure, mais considers it with ideological distance. The social world is replaced by the universe of archaos. Social structures are destroyed, character's social identity is highly undefined and power is scattered. There are only territories, in which humain relationships are defined by violence. Violence's tragedy is defined by atmospheric elements : rains and wind, cold and warm, night and light. Koltes understands reality as deeply relativ : time, history and myth are unreal and they can't be stable marks. Only the idea of condemnation remains as a major theme in kolte's works and justifies the presence of blacks and arabs, rejected by the western world. Desire is real : it is first projected in commerce, but commerce creates a wicked langage. Desire can't be put in langage and desire can't be reduced to feelings. Finally distance in not only neutral : it as also optimistic and carries utopy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.