Des apories philosophico-juridiques d'une modernite imposee (le cas de l'iran)

par HASSAN FOOLADPOUR

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de François Vallançon.

Soutenue en 1995

à Paris 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'univers politico-juridique moderne se singularise par le primat du droit, entendu au sens du droit subjectif. Dans cet univers, les devoirs n'ont qu'une existence secondaire et accessoire ; ils sont institues pour rendre possible la jouissance des droits qui, eux, sont presumes autogenes. Dans les societes premodernes, au contraire, c'est le devoir qui constitue le socle du systeme normatif. Or, la predominance de l'occident et la propagation des conceptions modernes ont contraint ces societes a adopter les formes politico-juridiques dont l'esprit leur demeure etranger et auxquelles elles imposent un contenu traditionnel. Ainsi entrent-elles dans une ere de crise normative - l'ere de modernisation- ou, sur le plan juridique, les contradictions entre la forme et contenu aboutissent a l'instauration d'une illegitimite institutionnalisee. L'iran contemporain en offre un exemple a travers ses deux constitutions, celle, monarchicoliberale, de 1906 et celle, a pretention republicaine et d'inspiration islamique, de 1979.


  • Résumé

    Modern politico-juridical realm is characterized by the primacy of the concept of right, that is the subjective right. In this realm, duties have but a secondary existence ; they are instituted to make possible the enjoyment of the rights, which are considered as being autogenous. In pre-modern societies, by contrast, the normative system is founded on the concept of duty. Nevertheless, western predominance oblides these societies to adopt modern politico-juridical forms, but, the essence of these forms being alien to them, they impose them a traditional content. Thus begins a period of normative crisis - the so-called modernization period in which, on the juridical level, the contradictions between the form and the content leazd to the establishment of what might be called an institutionalized illegitimacy. Through its two constitutions - that of 1906, with its idea of a liberal monarchy and that of 1979, with both its republican claims and islamic inspirations-, contemporary iran offers an exemple of this process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.