Pavements et terres damées dans les régions du Golfe du Bénin : enquête archéologique et historique

par Angèle Aguigah

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean Devisse.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ces trente dernières années, de nombreux évènements de sol ont été exhumés dans plusieurs endroits en Afrique. Ces vestiges n'ont pas encore fait l'objet d'une étude exhaustive. Nous voulons ici faire le bilan de ces techniques d'ornementation et de protection que sont les revêtements de sol et analyser les cultures matérielles qui y sont liées. Après avoir donné un aperçu sur la zone de recherche, les conditions de travail et la méthodologie adoptée, nous présentons, dans la première partie, la répartition géographique des sites. La répartition géographique des sites visualisera six grande zones de concentration qui sont: 1) la région du lac Tchad, 2) la confluence de la Bénoué et du Mayo Kebi au Cameroun, 3) les abords du lac Kainji au Nigéria, 4) l'aire Yoruba au Nigéria, 5) l'aire Ajatado au Togo et Bénin 6) le nord-Togo. À ces zones s'ajoutent quelques sites isolés. La deuxième partie présente l'étude des matériaux utilisés et des techniques d'exécution. Il apparait que les plus anciens pavements découverts en fouille à ce jour datent des VIe-VIIe siècles et sont localisés dans la moyenne vallée du Niger, sur les rives du lac Kainji. Durant les phases de la période des pavements, on assiste à des naissances, des influences, des déclins et des renaissances, à l'évolution continue ou discontinue des matériaux et des techniques. La troisième partie est consacrée aux fonctions des pavements dans l'architecture traditionnelle : esthétiques et ou de protection du sol dans les lieux publics, cultuels et privés. Les datations permettent de déterminer un fonds culturel assez ancien et de constituer des indicateurs spécifiques d'un ou de plusieurs peuplements selon les diverses époques. La quatrième partie analyse les données des enquêtes ethnologiques menées dans des localités connues pour leur production céramique et où l'on réalise encore aujourd’hui des pavements, comme à Tchare dans le pays Kabiye au Nordtogo. Dans la dernière partie, nous discutons des problèmes de préservation du patrimoine culturel dans les régions en pleine mutation technologique.

  • Titre traduit

    Pavements and tamped earths in regions of Bénin golf : historical and archeological investigation


  • Résumé

    Over the last thirty years, numerous revetments were excavated in several locaties in Africa south of the Sahara. These remains were not often the sublect of a systematic study. We would like here to make an evaluation of these techniques of ornamentation and protection which are revetments and to analyse the related material cultures. After giving a general outline of the study area, the working conditions and the methodology selectec, wa describe in a first part the geographical distribution of sites. The geographical distribution of sites will display six great concentration zones which are: 1) the region of lake chad, 2) the junction of the Bénoué and the Mayo Kebi in Cameroon, 3) the banks of lake Kainji in Nigeria, 4) the Yiruba area in Nigeria, 5) the Ajatado area in Togo and Bénin, 6) those situated in the northern of Togo. To these areas are added a few isolated sites. The second part deals with the materials used and the techniques. It seemed that the oldest pavements excavated up to now date back to the vith and viith century and are situated in the mean valley of Niger, on the banks of lake Kainji. During this period of pavements, births, influences, declines and renewals are observed as well as the continuous or discontinuous evolution of materials and techniques. The third part is devoted to the functions of pavements in traditional architecture: aesthetic and or that of soil preservation in public, worship, and private places. Datings allowed to determine a rather old cultural background and to define indicators specific to one or several populations according to the various periods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (758 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 712-732

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 95 : 166
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18692-<1,2>
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T416 (1, 2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4485
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1731
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.