Les groupes humains et leurs traditions au tardiglaciaire dans le bassin Parisien : apports de la technologie lithique comparée

par Boris Valentin

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Yvette Taborin.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .


  • Résumé

    Au sud et a l'ouest du bassin parisien, la multiplication des travaux de terrain et la reprise systematique des collections anciennes dessinent un cadre nouveau a cette recherche sur les occupations du tardiglaciaire (13000-10000bp). L'enquete debute par les groupes du magdalenien superieur. La prise en compte d'une vingtaine de gisements nous autorise a approfondir la definition de l'identite technique de ces communautes qui ont occupe la region depuis le bolling jusqu'au debut de l'interstade d'allerod. Cette identite est percue a travers des choix techniques recurrents qui smblent transcender la diversite des modes d'occupation. Une certaine variabilite (choix des matieres premieres, importance respective des differents objectifs de la taille. . . ) rend compte de la complexite des systemes economiques magdaleniens. Par ailleurs, la diversite des choix nous met parfois sur la voie de l'identification de differences discretes mais significatives, qui pourraient temoigner d'une evolution au sein de cette tradition. Les groupes a federmesser ont ete identifies sur une dizaine de gisements. L'ampleur des changements techniques, dont leurs industrie portent le temoignage, traduit une modification profonde des comportements economiqeus a l'allerod. La reconnaissance de plusieurs tendances (ou phases) dans cette evolution nous conduit a discuter du rythme et des eventuels facteurs de cette mutation. Apres un hiatus apparent correspondant au dryas iii, le sud du bassin parisien voit l'apparition d'un facies technique particulier identifie de longue date dans les bassins de la tamise et de la somme : le "belloisien". Pour l'instant, ce facies a ete reconnu uniquement sur des sites, ou l'activite de taille est dominante et ou son objectif est essentiellement la production de supports a usage differe. Nous discutons de l'identite culturelle des auteurs de ce facies et des implications socio-economiques de ce phenomene sans precedent dans le tardiglaciaire regional : un haut degre de fractionnement des chaines operatoires dans le temps et dans l'espace des territoires.

  • Titre traduit

    Human groups and their traditions during the lateglacial in the paris basin. Contributions of the comparative lithic technology


  • Résumé

    In the south and the west of paris basin, the multiplication of field work and systematic reanalyses of old collections give a new frame of reference for research about lateglacial occupations (1300-10000bp). The inquiry starts with groups belonging to the late magdalenian. Consideration of about twenty sites allows us to narrow the definition of the technological identity of these groups, who occupied the region from the bolling to the beginning of the allerod interstadial. This identity is perceived through recurrant technical choices which transcend the diversity of modes of occupation. A certain variability (raw material selection, respective importance of different knapping objectives, etc. . . ) expresses the complecity of magdalenien economic systems. In addition, the diversity of choices leads us toward the identification of discrete but significant differences, which may be evidence of evolution within this tradition. Later federmesser groups have been identified at about ten sites. The amplitude of technical changes evidenced by their lithic industries shows a profound modification of economic behavior during the allerod. The recognition of several tendancies (or phases) in this evolution leads us to discuss the pace and causes of this evolutionnary change. After an occupational hiatus during the dryas iii, the region saw the appearance of a particular technical facies long known in the basins of the thames and the somme : "belloisien". For now, this facies has been recognized only on sites where flint knapping was the dominant activity and whose objective was essentially the production of blanks for subseqent or later use. We discuss the cultural identity of the authors of this facies and the socio-economic implications of an unprecedented phenomenon in this region during the tardiglacial : fragmentation of the knapping sequence in time and space.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Les groupes humains et leurs traditions au tardiglaciaire dans le bassin Parisien : apports de la technologie lithique comparée

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (834 p.- 117 p. de pl.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4647
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18741-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1804
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.