Le rôle de l'Arabie Saoudite au Machrek (de 1958 à 1982)

par Ahmad Malli

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Thobie.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dès le début de sa fondation en 1932,le royaume d’Arabie saoudite a pu assumer un certain rôle dans la gestion des affaires arabes. Certainement l'existence sur son territoire des lieux saints de l'Islam, la Mecque et Médine, procure au royaume un prestige immense dans le monde arabo-islamique et des revenus non négligeables. La découverte du pétrole en Arabie saoudite et le volume de ses réserves pétrolières estimées à un quart des réserves mondiales, ont mis le royaume sur le chemin d'une nouvelle étape dans son histoire aux niveaux économique et politique. Par consequent, conséquent de ces deux atouts, le patrimoine islamique et la fortune pétrolière. Les Saoudiens ont décidé de jouer un rôle plus efficace au Machrek(les pays arabes du Proche-Orient). Mais la tâche de Tiyadh n'était pas facile. Ceci est dû à l'existence d'autres grands acteurs régionaux comme l'Egypte, la Syrie et l'Irak. Ainsi, le rôle de l’Arabie saoudite s'est déroulé en deux étapes. -La première étape : 1958-1970. La deuxième étape : 1970-1982. Pendant la première étape, et surtout avant 1967, le royaume confinait dans la défensive et son rôle était fort marginal. Le Nassérisme de l'époque et les ressources encore modestes de l’Arabie saoudite expliquent cet état de fait. Pendant la deuxième étape, et surtout à partir de 1973, les saoudiens sont parvenue à s'imposer au Machrek grâce à l'arme du pétrole qu'ils ont utilisée pendant la guerre d'octobre 1973. C'était vraisemblablement le prix à payer pour pouvoir prétendre au leadership de la région. Cependant, et malgré tous ces efforts déployés, l'Arabie saoudite n'a pu devenir le premier pôle du Machrek, ceci dépasse ses capacités. Tout ce qu'on peut dire c'est que le royaume a choisi de jouer le rôle d'arbitre dans les conflits interarabes.

  • Titre traduit

    The role of Saudi Arabia in the Machrek from 1958 to 1982


  • Résumé

    Since its foundation in 1932, the kingdom of Saudi Arabia has been able to play a sure part in the management of the Arab affairs. The existence of the holy Islam, with Meca and Medina, on its territory, undoubtedly gave the kingdom an immense prestige prestige in the Arab-Islamic world and a notable income. The discovery of oil in Saudi Arabia and the importance of its reserves, estimated at one quarter of the world reserves, put the kingdom on the path of a new period of its history on economical and political levels. Consequently, being aware of its two advantages, the Islamic patrimony and the oil wealth, the Saudis decided to play a more efficient role in the Machrek (Arabic countries of the middle east). But the task of Riyadh was not easy. This is because of the presence of other great regional actors like Egypt, Syria and Irak. Thus, the role of Saudi arabia developed in two periods : the first period from 1958 to 1970, and the second period from 1970 to 1982. During the first period, and especially before 1967, the kingdom stood on the defense, and its role was very marginal. The nasserism of the period and the thin resources of Saudi Arabia explain this situation. During the second period and mainly since 1973, the Saudis have succeeded in asserting themselves in the Machrek, thanks to the arm of petroleum used during the war of october 1973. It was probably the price they had to pay to be able to claim the leadership of the region. However, and despite performed efforts, Saudi Arabia was not able to become the first pole of the Machrek, this exceeding its capacities. All one can say is that the kingdom has chosen to play the role of an arbitrator in the inter-arab conflicts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (763 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4581
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18719-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1815
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.