La maladie mortelle comme experience ontologique

par VINCENT VALAS

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Colette.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de son existence, tout individu peut etre confronte au probleme de la maladie. Probleme d'autant plus grave quand celle-ci s'annonce mortelle. L'etre malade s'y voit depossede de son identite au profit d'une, plus pratique pour le monde medical : le patient. Or, s'il est le "patient", il reste aussi un etre comme les autres : tout en lui confirme ce qu'il pense de lui-meme. La maladie mortelle, non plus limitee a ses effets physiologiques, devient le point de depart, pour l'etre, d'une novuelle construction de son identite tendue dans l'imminence de cette mort annoncee, ineluctable. Une construction au corus de laquelle, a different point de son existence, l'etre parviendra a degager de lui-meme une nouvelle identite qu'il affirmera comme la sienne, au-dela de celle qu'il est devenu dans la perspective du monde medicale. Cette experience ontologique ne sera pas unique mais l'affaire de chacun et donnera naissance a une typologie d'etres malades dont le seul point commun et l'affirmation d'etre soi jusqu'a la fin. .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.