La problématique du signe dans les oeuvres de Paul Klee

par Young-Jou Kang

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Michel Palmier.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .


  • Résumé

    Durant toute sa vie artistique, paul klee s'efforce d'une part d'integrer les signes conventionnels dans le champ pictural, et, d'autre part, de transformer les elements plastiques en formessignes. Ce proces d'integration et de transformation suscite des problemes pratiques et theoriques. Les objets de la nature sont eleves a la hauteur de la culture et, inversement, les signes de la culture sont immerges dans la nature, de sorte qu'ils forment ensemble un circuit interminable. L'exploitation de tous les niveaux et de tous les domaines du signe, ainsi que de leur circulation, lui permet d'obtenir une grande fecondite des expressions a la fois formelles et thematiques. La circulation des signes est egalement un moyen de l'auto-limitation face a la fausse liberte illimitee du langage pictural. Tout en respectant le plus rigoureusement possible toutes les limites du champ pictural et tous les appendices (titre, signature, date, etc. ), il les glisse jusqu'au point de leur non pertinence et de leur renversement. Ainsi, tout ce qui s'enracine dans l'art traditionnel est remis en cause : l'espace illusioniste, la hierarchie des parties du champ, l'artiste comme pere et createur. Et klee fait eclater un certain nombre de demarcations qui sont inscrites a l'interieur meme de l'art pictural et entre les arts.

  • Titre traduit

    The problem of sign in the works of paul klee


  • Résumé

    Paul klee did every effort to integrate the conventional signs into the pictorial field and transfom plastic elements into forms-signs throughout all his artistic life. These procedures of integration and transform cause the problems of theory and praxis. In his works, natural objects are raised up to the level of culture, and inversely, cultural signs, absorbed into nature, made up of as un endless circuit. Taking advantage of all signs in every domain and every level and having a careful looking into their possibility of circulation, klee obtain a great fecundity in his formal and thematic expression. The circulation of signs is equally to be the method of self-limiting against the false infinite freedom of pictorial language. The boundary of pictures and all kinds of appendices (title, signature, date, etc. ) are respected with a maximal rigorousness and further moved into the impertinence and inversion covertly. In this wxay his works accuse all concepts and elements rooted in the traditional art : illusive space, hierarchy of parts of a field, artists as a creator. Furthemore, klee make vanished some boundaries inherent to the painting itself and the boundaries between arts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (427 f., 123 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18133-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3190
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1479
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1636
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.