L'assolement de la peinture : vers une pratique de l'installation

par Patricia Franca Dias

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 1995

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'assolement de la peinture. Vers une pratique de l'installation. 07la these presente un travail de reflexion theorique sur un ensemble d'oeuvres plastiques realisees entre 1992 et 1994. Il s'est agi de montrer l'evolution suivie sur trois annees. Sur quelques sujets precis : 1- concernant le materiau artistique : - le passage d'un travail sur le plan bidimensionnel a la tridimensionnalite, a travers des chassis intitules bis repetita, pour deboucher sur une pratique de l'installation. - la soumission de toiles abstraites a une epreuve de vidange et de reutilisation : palimpseste, recouvrement de blanc, enduit; a des gestes de roulements, d'agrafage, de pigmentation monochrome. Pour analyser ces travaux, l'on a utilise les references artistiques suivantes : helio oiticica et eva hesse. Le passage du plan a la tridimensionnalite s'est vu double, sur le: 2 - registre theorique par : - l'ouverture d'un champ poetique a meme les oeuvres realisees avec les toiles reutilisees. Les titres en temoignent : accueil du silence, repos, enveloppes, macula, fils conducteurs, receptacles des choses. Peu a peu, la metaphore physique et corporelle s'est faite plus insistante. La base theorique du travail speculatif est la phenomenologie et la question de l'horizon, developpee surtout par merleau-ponty dans ses analyses du corps perceptif. Repetition et impermanence s'y conjuguent pour proposer un dispositif plastique degae de tout assijettissement a une volonte de message. J'ai voulu rechercher la facon dont un ensemble de formants materiels peut contribuer a faire de l'installation un jeu expressif libre, pour le regard, epidermique, tactile. Un monde fluent, non-premedite. "l'assolement" de la peinture est donc un travail de la peinture comme champ soumis au temps, au choix a l'abandon et a la reprise momentanes des aires travaillees.


  • Résumé

    The rotation of painting. Towards a practice of isntallation. The thesis proposes a theoretical investigation about a series of plastical works realised between 1992 and 1994. It was the point to underline the evoluiton onto three years, about three precise subjects : 1) - concerning the artistic material : the passage from a 2)- dimensional plane to a 3-dimensional object, via frames entitled bis repetita, to attain a practice of installation. - to submit some abstract canvases to a test of emptying and re-using : to wipe them out, to recover them with white col our; to roll, to fasten, to smear them with monochrome pigmentation. To analyse those works, we used the following artistic references : helio oiticica and eva hesse. The passage from the plane to 3-dimensionality has been coupled, on the : 2) - theoretical register with : - the overture of a poetical field inside the works realised with the re-used canvases. The titles utter it: welcome to silence, test, wrappings, macula, conducting threads, reception of things. Gradually, the physical and corporal metaphor has become more insisting. The theoretical basis of the speculative work lies on the phenomenology and the question of the horizon, which merleau-ponty has developed in his analyses of the perceiving body. Repetition and impermanent are explored to propose a plastical plan of action free from any subjection to a wilful message. I wanted to look for the manner the material elements of the work as a whole can contribute to bring the installation to be, for the glance, a free expressive, epidermic and tactile game. A fluid world, not planned. Therefore, the "rotation" of painting is a work about a painting submited to time, to temporary choice, carelessness, and revival fo the worked surfaces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (310 f., 60 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17961-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2781
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1450
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1555
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.