Evolution des flux mineraux pendant le tardiglaciaire et l'holocene dans un bassin montagneux a roches magmatiques sous latitude moyenne : le bassin du lac chambon, massif central, france

par ISABELLE GAY

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Jacques Macaire.

Soutenue en 1995

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des volumes, de la granularite, de la mineralogie et de la chimie des sediments fluviolacustres et des parametres lithologiques et morphologiques du bassin du lac chambon a permis de cerner l'impact des fluctuations bioclimatiques et anthropiques sur la quantite et la qualite des flux mineraux au cours de certaines phases chronologiques du tardiglaciaire et de l'holocene. Le climat tempere frais du bolling-allerod a ete plutot favorable a la pedogenese et a l'alteration meteorique sur les zones volcaniques moins pentues et d'altitude plus elevee que les zones granitiques. Le taux moyen d'erosion mecanique (em) sur les versants a ete de 49m#3/km#2/an. Les flux chimiques (ec) ont ete estimes a 3m#3/km#2/an. Au dryas recent, froid et sec, les apports d'origine volcanique ont egalement domine ceux d'origine granitique. Em a augmente fortement (120m#3/km#2/an) et ec a diminue (1m#3/km#2/an). Avec le debut de la reconquete du milieu par le couvert vegetal au preboreal-boreal tempere frais puis plus sec, les zones volcaniques mieux protegees de l'erosion mecanique (79m#3/km#2/an), ont produit moins de sediments que les zones granitiques a fortes pentes plus exposees. Au subboreal final et subatlantique avant 1360 ans bp, la vegetation, assez bien developpee partout, a limite l'erosion mecanique (em = 56m#3/km#2/an), ce qui a entraine une erosion differentielle moins marquee des zones granitiques et volcaniques. L'erosion chimique a ete estimee a 8m#3/km#2/an. Au subatlantique apres 1360 ans bp, les modifications anthropiques du couvert vegetal ont favorise l'erosion des zones granitiques situees a plus basse altitude et ont entraine une augmentation de em (166m#3/km#2/an) et ec (11m#3/km#2/an)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 P.
  • Annexes : 122 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 03-975
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.